Johannes Agricola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agricola.
Johannes Agricola

Jean Agricola20 avril 1494 - † 22 septembre 1566)[1], fut un théologien protestant allemand du XVIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé Magister Islebius, parce qu'il était d'Eisleben en Saxe, il fut un des principaux coopérateurs de Luther. Il soutenait que la Loi (mosaïque) est inutile pour être sauvé, que seule la foi compte pour le salut. Par là, il donna naissance à la secte des Antinomiens (c'est-à-dire adversaires de la loi), nom qui fut donné à cette doctrine par Luther lors de ses querelles avec Jean Agricola en 1527-1528 et 1537-1540. Martin Luther soutenait que la Loi, même si elle ne participe pas directement à la justification par la foi, acculait l'homme par ses exigences à se sentir pécheur (la notion de "semper peccator" luthérien) et par là le poussait à recevoir l'Évangile pour se sortir de cet état de péché.

À la suite de démêlés qu'il eut avec Mélanchthon au sujet de cette doctrine, il se retira à Berlin où il devint prédicateur de la Cour. Il prit part à l'Intérim d'Augsbourg, au colloque de Leipsick (1519), et signa les articles de Smalkalde (1537).

Il a laissé, outre des ouvrages de controverse, un Recueil de proverbes allemands, accompagné d'un Commentaire estimé (Haguenau, 152?).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Julian, Dictionary of Hymnology, 2e édition, Londres, 1907, p. 19.

Sources[modifier | modifier le code]