Johann von Herbeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann von Herbeck

alt=Description de l'image Johann Ritter von Herbeck.jpg.
Nom de naissance Johann Franz Herbeck
Naissance 25 décembre 1831
Vienne Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 28 octobre 1877 (à 45 ans)
Vienne Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Activité principale Chef d'orchestre, compositeur
Style Romantique

Répertoire


Johann (Franz) Ritter von Herbeck (né à Vienne le 25 décembre 1831, décédé dans cette ville le 28 octobre 1877) est un chef d'orchestre et un compositeur autrichien. Il est connu pour avoir dirigé la création de la Symphonie Inachevée de Franz Schubert.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été choriste au monastère d'Heiligenkreuz, où il apprend le piano, puis il travaille la composition avec Ludwig Rotter à Vienne. Après avoir commencé ses études, d'abord de 1847 de philosophie, puis en 1850 à la Faculté de droit de l'Université de Vienne, Herbeck en 1852 et 1853 est devenu le premier directeur artistique des spectacles de la Josefstädter Kirchenmusikverein et il a fondé en 1858 au nom de la Gesellschaft der Musikfreunde in Wien, le Wiener Singverein. Il a été pratiquement un musicien autodidacte, mais grâce à un travail acharné, il est passé rapidement de la position de choriste à celle de professeur au Conservatoire de Vienne. De 1859 à 1870 et à nouveau de 1873 à 1877, il a dirigé les concerts de la Gesellschaft der Musikfreunde, qui sous sa direction énergique, devenue une formation de première importance. En 1866, il a été maître de chapelle de la cour et de 1871 à 1875, il a été directeur de l'Opéra impérial, poste dont il a donné sa démission à la suite d'intrigues et de tracasseries qu'il ne pouvait pas tolérer[1].

Il a été un grand défenseur de la musique de Franz Schubert, et a dirigé la première de sa «Symphonie Inachevée» le 17 décembre 1865. En 1867, il a dirigé les trois premiers mouvements du Requiem allemand de Johannes Brahms. Il a également dirigé la première viennoise de Die Meistersinger von Nürnberg de Richard Wagner[2]. Il a été très influent dans la vie musicale locale pendant une grande partie de sa carrière. Il a été responsable de la nomination d'Anton Bruckner à Vienne et a été l'un de ses plus ardents défenseurs. Hector Berlioz le décrit comme un chef d'orchestre de premier ordre[2].

En 1874, trois ans avant sa mort, Herbeck a été nommé Chevalier de troisième classe de la Couronne de Fer, ce qui l'a élevé à la chevalerie, et il était désormais « Johann Ritter von Herbeck ».

Son fils Ludwig Herbeck a publié une biographie Johann Herbeck, ein Lebensbild (Vienne 1885), qui contient un catalogue complet de ses œuvres.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En tant que compositeur, Herbeck a eu une réussite inférieure à celle de chef d'orchestre.

  • Musik zu Faust, `
  • Wallensteins Lager,
  • Libussa
  • 4 Symphonies
    • si bémol majeur, 1853;
    • ut majeur, 1857;
    • ut majeur, 1861;
    • ré mineur avec orgue, 1877, opus 20, publiée en 1878 à titre posthume
  • Variations Symphoniques (1875)
  • Tanzmomente (que Franz Liszt arrangée pour piano solo, S. 492)
  • 3 Quatuors à cordes (dont le quatuor à cordes en fa op. 9)
  • 6 Messes
  • 3 Tantum Ergo, Offertoires, 1 Graduel
  • nombreuses œuvres pour chœur d'hommes et chœur mixte
    • Pueri Concinite, un motet de Noël pour chœur de garçons et voix solo


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 2 : H-O, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06787-8), p. 1760
  • E. Hanslick, Suite (Zwei Wiener Kapellmeister) (Vienna, 1884)
  • David Ewen, Encyclopedia of Concert Music. New York; Hill and Wang, 1959.

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Grove's Dictionary of Music and Musicians, 5e éd., 1954
  2. a et b Embellishments