Johann Rudolf Wyss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Rudolf Wyss

Naissance 1781
Berne (Suisse)
Décès 1830
Nationalité Suisse
Profession Ecrivan,Pasteur et Philosophe
Ascendants

Johann Rudolf Wyss, né en 1781 à Berne et mort en 1830, est un écrivain, pasteur et professeur de philosophie suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Johann David Wyss, il édita l'œuvre de son père Le Robinson suisse (1812), livre d'éducation qui acquit une grande popularité et fut traduit dans toutes les langues de l'Europe, mais à partir surtout de la version française de Mme de Montolieu qui y ajouta une fin et remania plusieurs chapitres. Il fut également traduit par Mme Voïart.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Jean Rodolphe Wyss » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)