Johann Rudolf Schneider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schneider.
Buste de Johann Rudolf Schneider érigé sur le mémorial de Nidau.

Johann Rudolf Schneider, né le 23 octobre 1804 à Meienried[1] et mort le 14 janvier 1880, est un médecin et une personnalité politique suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Établi dans la ville de Nidau comme médecin, il développe, suite aux inondations de l'Aar des années 1831 et 1832, une théorie faisant un parallète entre les mauvaises conditions de santé des habitants de la région et ses crues ; dans cette optique, il préside un comité visant à élaborer des propositions permettant d'éviter ces inondations. Plusieurs de ces propositions seront reprises dans le cadre de la correction des eaux du Jura, en particulier le projet du grison Richard La Nicca de détourner le cours de l'Aar dans le lac de Bienne[2].

Personnalité politique, il est successivement Conseiller d'État du canton de Berne, puis Conseiller national du 6 novembre 1848 au 2 décembre 1866[3]. Pendant sa carrière politique, son ancrage politique à gauche du parti radical-démocratique le fait traité de « communiste » dans les années 1850[4]. Toutefois, pendant la guerre du Sonderbund, il préside par intérim la Diète fédérale entre le 5 novembre 1847 et le 2 décembre 1847[5] et, est même pressenti lors de l'élection des Conseillers fédéraux de 1851 où il pousse au second tour d'élection Ulrich Ochsenbein qui sera finalement réélu avec 90 voix contre 59 en faveur de Schneider[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (de) Das Seeland der Westschweiz und die Korrektionen seiner Gewässer, eine Denkschrift von Dr. Johann Rudolf Schneider, E. W. Krebs,‎ 1881, 209 p. (ASIN B001D735G0)

Bibliographies[modifier | modifier le code]

  • (de) Rudolf Käser, Dr. Johann Rudolf Schneider 23. Oktober 1804–14. Januar 1880 (lire en ligne)
  • (de) Hans Fischer, Dr. Med. Johann Rudolf Schneider, Retter des westschweizerischen Seelandes, Berne, P. Haupt,‎ 1963

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Johann Rudolf Schneider », sur MediaTime Services (consulté le 19 février 2009)
  2. « Johann Rudolf Schneider 1804 – 1880 » [PDF], sur Château de Nidau (consulté le 20 février 2009)
  3. « Banque de données recensant les membres des conseils depuis 1848 », sur Assemblée fédérale (consulté le 20 février 2009)
  4. « Anticommunisme » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  5. (en) « Switzerland: Heads of State: 1803-1848 », sur archontology.org (consulté le 20 février 2009)
  6. Urs Altermatt, Le Conseil fédéral - Dictionnaire biographique des cent premiers conseillers fédéraux, Yens-sur-Morges, Cabedita,‎ 1993 (lire en ligne) [détail des éditions], p. 113