Johann Paul von Westhoff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Paul von Westhoff

alt=Description de l'image defaut.svg.
Naissance 1656
Dresde, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire romain germanique
Décès 17 avril 1705
Weimar, Drapeau du Saint-Empire Saint-Empire romain germanique
Activité principale Compositeur
Activités annexes Violoniste

Johann Paul von Westhoff (1656 — enterré le 17 avril 1705) est un compositeur baroque allemand et un violoniste. Il est l'un des plus importants représentants de l'école de violon de Dresde. De surcroît, il est l'un des plus fameux violonistes de son époque et un des premiers à avoir composé pour violon seul. Il a travaillé comme musicien et compositeur à l'Hofkapelle de Dresde (16741697) et à la cour de Weimar (16991705). Il a également été professeur de langues.

Seules sept œuvres pour violon et basse continue et sept pour violon seul sont parvenues jusqu'au XXIe siècle, toutes publiées du vivant de Westhoff. D'autres œuvres, dont un ensemble de pièces pour violon seul de 1682, sont considérées comme perdues. Son travail, ainsi que celui d'Heinrich Ignaz Franz Biber et de Johann Jakob Walther, a grandement influencé le travail des générations suivantes de violonistes allemand, et six partitas pour violon seul ont inspiré Jean-Sébastien Bach pour ses sonates et partitas pour violon seul.

Biographie[modifier | modifier le code]

Panorama de Dresde en 1650, gravure de Matthäus Merian.

Le compositeur naît à Dresde, capitale de la Saxe, en 1656. Il reçoit une solide éducation musicale et il rejoint en 1674 la Hofkapelle de Dresde où son père Friedrich von Westhoff travaille. La Hofkapelle a une forte tradition violonistique qui commence avec les publications de Carlo Farina en 1620 et qui est continuée et soutenue pendant la vie de Westhoff par le violoniste Johann Jakob Walther et par le compositeur d'opéra Nicolaus Adam Strungk[1]. Westhoff est membre de la Hofkapelle pendant plus de 20 ans, période durant laquelle il a aussi voyagé à travers l'Europe. Il quitte Dresde en 1697 et enseigne pendant une courte période les langues contemporaines à l'université de Wittenberg. Ensuite, en 1699, il devient secrétaire, musicien de chambre et enseignant de français et d'italien à la cour de Weimar. Westhoff décède en avril 1705. La date exacte de sa mort est inconnue[2].

La réputation de Westhoff est très grande durant sa vie. Ses contemporains le mettent au même rang que les violonistes Heinrich Ignaz Franz Biber et Johann Jakob Walther. En 1671, à l'âge de 15 ans, son réseau lui permet déjà d'être le tuteur de deux princes saxons[2], Jean-Georges IV de Saxe et Auguste II de Pologne. Son influence s'est répandue largement à cause de ses voyages qui l'ont mené dans plusieurs pays : Hongrie, Italie, France (où il joue devant Louis XIV en 1682), Provinces-Unies et la cour impériale de Vienne. Par exemple, la sonate de 1682 de Westhoff est retrouvée dans une partition italienne et sa musique semble avoir influencé Giuseppe Colombi et d'autres violonistes renommés de cette époque[3].

Musique[modifier | modifier le code]

Le début de la gigue chromatique de la partita pour violon no 1 en La mineur de Westhoff.

Le style de Westhoff est influencé par des compositeurs plus anciens comme Walther avec qui il a travaillé plusieurs années à la Hofkapelle de Dresde. À son tour Westhoff a influencé Jean-Sébastien Bach, qui était son collègue à Weimar — les deux compositeurs se sont probablement rencontrés en 1703[4]. L'œuvre de Westhoff comprend deux recueils publiés de son vivant : Sonate a Violino solo con basso continuo (Dresde, 1694) et Partitas pour violon seul (1696). Les partitas pourraient être la republication d'un recueil considéré comme perdu, Erstes Dutzend Allemanden, Couranten, Sarabanden und Giguen Violino Solo sonder Passo Continuo (Dresde, 1682). Par ailleurs, deux pièces de Westhoff sont publiées dans un magazine français, Mercure galant. La première est une sonate pour violon et basse continue publiée en décembre 1682; c'est probablement la sonate que Westhoff a jouée devant Louis XIV[5]. La seconde, une suite pour violon seul, est publiée en janvier 1683.

La suite de 1683 de Westhoff est la plus ancienne pièce pour violon seul à plusieurs mouvements connue. Avec les six partitas, cette suite préfigure les sonates et partitas pour violon seul de Jean Sébastien Bach. Les partitas et sonates de Bach sont commencées pendant sa période de Weimar et sont terminées 24 ans après la première édition connue des partitas de Westhoff. Les caractéristiques musicales semblent montrer que l'œuvre de Bach est au moins conceptuellement redevable à l'œuvre de Westhoff[4]. L'écriture pour violon de Westhoff est très avancée et comprend des doubles cordes ou l'usage de la quatrième position. La musique pour violon seul de Westhoff est clairement allemande avec une polyphonie dense et des thèmes robustes bien que les sonates montrent une influence italienne prononcée[2].

L'écriture de ces six suites pour violon seul est assez déroutante pour un regard contemporain. En effet, la portée est en réalité une double portée, fusionnant celle, naturelle, en clé de sol du violon avec une autre, en clé d'ut. Par rapport à une portée conventionnelle à cinq lignes, plusieurs lignes supplémentaires s'ajoutent au-dessus et en dessous de la portée. En outre, les deux clés (sol et ut) figurent en même temps sur l'unique portée de huit lignes, réparties inégalement en trois, deux, trois. Un exemple de la sarabande de la 5e suite dans l'édition gravée de 1696 et sa transcription contemporaine permet de mesurer cette complexité.

Liste d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Erstes Dutzend Allemanden, Couranten, Sarabanden und Giguen Violino Solo sonder Passo Continuo (Dresde, 1682), perdue
  • Sonata pour violon et basse continue (décembre 1682, publié dans Mercure galant)
  • Suite pour violon seul (janvier 1683, publié dans Mercure galant)
  • Sonate a Violino solo con basso continuo (Dresde, 1694)
  • Partitas pour violon seul (Dresde, 1696)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Johann Paul von Westhoff » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Barnett, Gregory. 2008. Bolognese Instrumental Music, 1660-1710. Ashgate Publishing, Ltd. (ISBN 0-7546-5871-6)
  • Göthel, Folker, and Wollny, Peter. "Johann Paul von Westhoff", Grove Music Online, ed. L. Macy
  • Steude, Wolfram. "Dresden. 1. To 1694.", Grove Music Online, ed. L. Macy
  • (en) Wolff, Christoph. 2002. Johann Sebastian Bach: The Learned Musician. Oxford University Press, (ISBN 0-19-924884-2)
  1. Steude, Grove.
  2. a, b et c Göthel, Wollny, Grove.
  3. Barnett 2008, 152–154.
  4. a et b Wolff 2002, 133.
  5. Barnett 2008, 150–151.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :