Johann Nobis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Nobis (* le 16 avril 1899 à St. Georgen près de Salzbourg ; † le 6 janvier 1940 à Berlin-Plötzensee) était un objecteur de conscience autrichien. C’est à sa mémoire que l’artiste Gunter Demnig a placé la première des Stolpersteine (pierres d’achoppement) dont il y a aujourd’hui plus de 20 000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johann Nobis est né dans une ferme à Holzhausen, commune St. Georgen. Membre des témoins de Jéhovah, il refuse [Quand ?] de prêter serment à Adolf Hitler, ce qui a comme conséquence son arrestation et sa condamnation à mort par la cour martiale du Reich le 23 novembre 1939. Le 20 décembre 1939 il est déporté au bagne de Berlin-Plötzensee, où il est exécuté le 6 janvier 1940, en même temps que cinq autres témoins de Jéhovah venant de Salzbourg ont été exécutés.

Sa lettre d’adieu à sa mère a été donnée à la DÖW (archives des documents de la résistance autrichienne). Une lettre a été écrite dans le cadre du projet A Letter To The Stars[1]. Elle a été attachée à un ballon envoyé dans le ciel en mai 2003.

Stolpersteine[modifier | modifier le code]

L’artiste Gunter Demnig a installé les premières deux pierres d’achoppement officielles (Stolpersteine) devant la maison natale de Johann Nobis et son frère Matthias Nobis le 19 juin 1997, à l’invitation du fondateur du Service autrichien de la Mémoire Andreas Maislinger.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lettre à Johann Nobis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]