Johann Ludwig Bach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Ludwig Bach

Description de l'image  Johannludwigbach.jpg.
Naissance 4 février 1677
Thal, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 1er mai 1731
Meiningen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, violoniste
Famille Famille Bach

Johann Ludwig Bach, né le 4 février 1677 à Thal près d'Eisenach (Allemagne) et inhumé le 1er mai 1731 à Meiningen, est un violoniste et compositeur allemand. Il est le premier fils de l'organiste Johann Jacob (1655-1718). Il est le cousin au second degré de Johann Sebastian Bach.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fréquente d'abord le lycée de Gotha et se consacre ensuite à la théologie. À l'âge de 22 ans, il s'installe à Meiningen où il est chanteur et plus tard cantor. En octobre 1706 on lui refuse un poste à Eisenach mais est nommé à 22 ans kapellmeister en 1711, toujours à Meiningen jusqu'à sa mort. À cette époque, le 17 novembre 1711, il épouse à Meiningen Susanna Maria Rust, fille d'un architecte. Elle lui donnera 5 enfants, dont trois fils Samuel Anton (1710-1781), Gottlieb Friedrich, Nicolaus Ephraïm organistes et pastellistes à Meinigen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de nombreuses pièces de musiques et dirige régulièrement les représentations, que ce soit à Meiningen ou dans les cours avoisinantes.

Il était très estimé de son illustre cousin qui a copié 18 de ses cantates et les a données en représentation à Leipzig. On pense aujourd'hui qu'on doit à Johann Ludwig Bach la cantate Denn du wirst meine Seele nicht in der Hölle lassen, dans un premier temps attribuée à Johann Sebastian Bach et référencée BWV 15 dans le catalogue de Wolfgang Schmieder.

Il a fait jouer sa "Trauermusik" à deux chœurs pour les funérailles du duc Ernst Ludwig de Saxe-Meiningen, décédé le 24 novembre 1724 à 52 ans, après 18 ans de règne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]