Johann Ludwig Bach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Ludwig Bach

Description de l'image  Johannludwigbach.jpg.
Naissance
Thal, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès
Meiningen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, violoniste
Famille Famille Bach

Johann Ludwig Bach, né le 4 février 1677 à Thal près d'Eisenach (Allemagne) et inhumé le 1er mai 1731 à Meiningen, est un violoniste et compositeur allemand. Il est le premier fils de l'organiste Johann Jacob (1655-1718). Il est le cousin au second degré de Johann Sebastian Bach.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fréquente d'abord le lycée de Gotha et se consacre ensuite à la théologie. À l'âge de 22 ans, il s'installe à Meiningen où il est chanteur et plus tard cantor. En octobre 1706 on lui refuse un poste à Eisenach mais est nommé à 22 ans kapellmeister en 1711, toujours à Meiningen jusqu'à sa mort. À cette époque, le 17 novembre 1711, il épouse à Meiningen Susanna Maria Rust, fille d'un architecte. Elle lui donnera 5 enfants, dont trois fils Samuel Anton (1710-1781), Gottlieb Friedrich, Nicolaus Ephraïm organistes et pastellistes à Meinigen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de nombreuses pièces de musiques et dirige régulièrement les représentations, que ce soit à Meiningen ou dans les cours avoisinantes.

Il était très estimé de son illustre cousin qui a copié 18 de ses cantates et les a données en représentation à Leipzig. On pense aujourd'hui qu'on doit à Johann Ludwig Bach la cantate Denn du wirst meine Seele nicht in der Hölle lassen, dans un premier temps attribuée à Johann Sebastian Bach et référencée BWV 15 dans le catalogue de Wolfgang Schmieder.

Il a fait jouer sa "Trauermusik" à deux chœurs pour les funérailles du duc Ernst Ludwig de Saxe-Meiningen, décédé le 24 novembre 1724 à 52 ans, après 18 ans de règne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]