Johann Karl Simon Morgenstern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
.Johann Karl Simon Morgenstern

Johann Karl Simon Morgenstern (né à Magdebourg le 28 août 1770 et mort le 3 septembre 1852 à Dorpat) est un philologue allemand. Le terme Bildungsroman (roman d'apprentissage) lui est dû.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1788 il étudia à l'université de Halle, il suivit les cours de philosophie de Johann Augustus Eberhard et entra au séminaire de Philologie de Friedrich August Wolf. En mai 1794 il fut reçu docteur et en 1797 profesesseur extraordinaire de philosophie. En 1798 il fut désigné professeur d'éloquence et de poésie à Dantzig.

En 1802 il se rendit en Livonie à l'Université de Tartu lorsque celle-ci fut refondée. Il y fut actif jusqu'en 1832 en tant que professeur d'esthétique, d'éloquence et de philologie classique. Parallèlement il fut jusqu'en 1839 le directeur de la bibliothèque de l'université pour laquelle il fit aménager des espaces dans les ruines de la cathédrâle. À sa mort il fit don à l'université de son impressionnante bibliothèque privée (12000 volumes). Il exerça aussi la fonction de conservateur de musée.

En Livonie, il changea l'objet de son travail. Il ne poursuivit pas ses études de Platon pourtant estimées par ses contemporains et se consacra à un travail d'écriture sur la littérature, les beaux-arts, la philologie et la philosophie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • De Platonis Republica commentationes tres (1794)
  • Auszüge aus den Tagebüchern und Papieren eines Reisenden (1811–1813)
  • Über den Geist und Zusammenhang einer Reihe philosophischer Romane (1817)
  • Über das Wesen des Bildungsromans (1820)
  • Zur Geschichte des Bildungsromans (1824)