Johann Jakob Walther

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johann Walther.

Johann Jakob Walther

Description de l'image  defaut.svg.
Naissance 1650
Wittererda, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 2 novembre 1717
Mayence, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, violoniste

Johann Jakob Walther est un violoniste et compositeur allemand, né à Wittererda près d'Erfurt en 1650 et mort à Mayence le 2 novembre 1717.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le peu d'éléments connus sur sa vie ont été transmis par le « Musikalischen Lexikon » publié en 1732 par Johann Gottfried Walther, qui était cousin de Johann Sebastian Bach.

Entre 1670 et 1674 ; il aurait séjourné à Florence comme violoniste employé à la chapelle ducale de Cosme III de Médicis. À compter de 1674, il est maître de concert à la cour de Saxe, à Dresde. En 1680, après la mort du souverain, il devient secrétaire en italien de la cour auprès de l'archevêque et Prince-Électeur de Mayence, Anselm Franz von Ingelheim, et chanoine.

J.J.Walther est avec Johann Paul von Westhoff et Heinrich Ignaz Franz Biber indubitablement l'un des violonistes les plus significatifs d'Allemagne au XVIIe siècle. Ses compositions font place à une technique de jeu virtuose (doubles cordes jusqu'en 4e position et arpèges) ainsi qu'à une grande variété de formes, notamment dans le développement de la basse obstinée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Deux recueils ont acquis une certaine notoriété :

  • Scherzi da Violino solo con il basso continuo, édité en 1676. Dans ce recueil, il adopte déjà certains traits techniques à la Paganini, tels que des pizzicatos imitant le jeu de la harpe ou des traits d'archet qui tendent à imiter le chant du rossignol.
  • Hortulus Chelicus, 1694. Dans la préface de ce recueil édité à compte d'auteur, il fait part de sa fierté quant à ses pièces à succès, et qu'il publie sans crainte ce que beaucoup de ses contemporains gardent pour eux-mêmes égoïstement Ce recueil contient 20 pièces et il est plus varié que le précédent.

Liens externes[modifier | modifier le code]