Johann Heinrich Linck l'Ancien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johann Heinrich Linck l'Ancien
De Stellis Marinis... (page de titre)

Johann Heinrich Linck dit l'Ancien (né le à Leipzig et mort dans cette même ville le ) est un pharmacien, collectionneur et naturaliste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johann Heinrich est le fils de Heinrich Linck, pharmacien à Leipzig, collectionneur et fondateur d'un cabinet de curiosités. Après une année d'études à Copenhague, il voyage en Suède, Danemark, Pays-Bas autrichiens, Angleterre, ville libre de Danzig pour parfaire sa formation de pharmacien. Il entre aussi en contact avec plusieurs collectionneurs ; il visite les cabinets de curiosités d'Albertus Seba à Amsterdam et de Jacob Theodor Klein à Danzig et rencontre Hans Sloane et John Woodward au Gresham College à Londres. Il reprend la pharmacie paternelle en 1710 avec son frère Christian Heinrich ; parallèlement il enrichit les collections de son père[1]. Il rédige un traité sur les étoiles de mer, illustré par Christian Gabriel Fischer et publié en 1733.

Son fils, Johann Heinrich Linck, dit le Jeune, dressa le catalogue de ses collections[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Johannis Henrici Linckii, ... De Stellis marinis liber singularis, tabularum aenearum figuras... et autoris observationes disposuit... Christianus Gabriel Fischer,... Accedunt Edw. Luidii, de Réaumur et Dav. Kade hujus argumenti opuscula, apud J. Schusterum, 1733, 107 p., 52 planches.

Hommage[modifier | modifier le code]

Giovanni Domenico Nardo lui a dédié un genre d'étoiles de mer, Linckia, en 1834[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) Tjerk Miedema, « De eerste houtverzameling uit 1670 : Het houtkabinet van Linck », dans Luc Knapen et Leo Denis, Hout in boeken, houten boeken en de fraaye konst van houtdraayen, Leuven, Maurits Sabbebibliotheek, coll. « Documenta Libraria » (no XXXV), 2008, p. 201-203
  2. (de) Johann Heinrich Linck d.J., Index Musaei Linckiani, oder kurzes systematisches Verzeichniß der vornehmsten Stücke der Linckischen Naturaliensammlung zu Leipzig, Leipzig,‎ 1783-1787, 3 Bde. (lire en ligne)
  3. J.D. Nardo, De Asteriis, Isis, Jena. Encyclopaedische Zeitung, 1834, p. 716-717.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Veit Hammer, « Linck, Johann Heinrich d.Ä. », sur Sächsische Biografie, Institut für Sächsische Geschichte und Volkskunde,‎ (consulté le 30 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]