Johann Georg Ahle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Georg Ahle

alt=Description de l'image defaut.svg.
Naissance juin 1651
Mühlhausen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 2 décembre 1706
Mühlhausen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, organiste, théoricien de la musique

Œuvres principales

  • Johan Georg Ahlens musikalisches Gespräche

Johann Georg Ahle (né à Mühlhausen en juin 1651 - mort dans la même ville le 2 décembre 1706), est un compositeur allemand, organiste, théoricien et musicien d'église protestant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Johann Rudolph Ahle, lui fournit le début de sa formation musicale. À l'âge de 23 ans, il succède à son père au poste d'organiste à Saint-Balsius à Mühlhausen, avant de céder sa place à Johann Sebastian Bach. En 1671, son premier livre d'airs est publié, Neues Zehn Geistlicher Arien. Toutes les copies de cette œuvre sont désormais perdues mais un fragment subsiste. Il a, comme son père, été conseiller municipale de Mühlhausen. En 1680, il est nommé poète lauréat par l'empereur Léopold Ier.

Œuvres[modifier | modifier le code]

L’œuvre la plus connue de Ahle est le traité théorique Johan Georg Ahlens musikalisches Gespräche (1695-1701), publié en quatre volumes. Ses œuvres, dont beaucoup sont perdues, comprenaient musique sacrée et œuvres chorales, ainsi que des chansons et des intermèdes musicaux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]