Johann David Wyss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann David Wyss

Activités Romancier
Naissance 4 mars 1743
Berne Drapeau de la Suisse Suisse
Décès 11 janvier 1818 (à 74 ans)
Berne Drapeau de la Suisse Suisse
Langue d'écriture Allemand
Genres Roman d'aventure

Œuvres principales

Johann David Wyss (né le 4 mars 1743 à Berne, en Suisse, mort le 11 janvier 1818), est un auteur suisse alémanique. Il est notamment connu pour son livre Le Robinson suisse (Der Schweizerische Robinson, 1812), inspiré du roman d'aventure Robinson Crusoé de Daniel Defoe (1719).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un officier supérieur, il étudia la théologie et la philosophie à l’Académie de Berne et à l’Académie de Lausanne. En 1766 il s'enrôla comme aumônier du régiment étranger de Berne, devint pasteur de Seedorf en 1775 puis pasteur de la Cathédrale de Berne en 1777. Il se retira dans sa ferme familiale de Köniz en 1803 où il se consacra au maraîchage et à l'apiculture.

Il s'acquit une réputation internationale de romancier avec Le Robinson suisse, dont les thèmes sont empruntés au Robinson Crusoé de Daniel Defoe, et qu'il rédigea entre 1794 et 1798 pour ses enfants sans autre arrière-pensée éditoriale. Le livre ne sera d'ailleurs publié qu'en 1812 par l'un de son fils, Johann Rudolf Wyss, professeur de philosophie à Berne et auteur de l'ancien hymne national suisse suisse[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hymne intitulée : Rufst du, mein Vaterland (littéralement : Tu nous appelles, ô patrie) ; elle sera remplacée en 1961 par le Cantique suisse

Livres électroniques[modifier | modifier le code]