Johann David Passavant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johann David Passavant

Johann David Passavant, né le 18 septembre 1787 à Francfort-sur-le-Main où il est mort le 17 août 1861, est un peintre allemand, également conservateur de musée et historien de l'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son intérêt pour les arts se révèle dans sa correspondance avec Franz Pforr, peintre membre du mouvement nazaréen.

Venu en 1809 à Paris pour affaires, il retourne dans sa ville natale en 1824 pour se consacrer à l'histoire de l'art. En 1839, il est nommé conservateur du Städelsches Kunstinstitut de Francfort, dont il enrichit considérablement les collections et où il organise plusieurs expositions.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Kunstreise durch England und Belgien, nebst einem Bericht über den Bau des Domthurms zu Frankfurt am Main, 1833
Traduction en anglais : Tour of a German artist in England, Londres, Saunders and Otley, 2 vol., 1836
  • Rafael von Urbino und sein Vater Giovanni Santi, 3 vol., 1839
Traduction en français : Raphaël d'Urbin et son père Giovanni Santi, édition française, refaite, corrigée et considérablement augmentée par l'auteur sur la traduction de M. Jules Lunteschutz, revue et annotée par M. Paul Lacroix, Paris, Vve J. Renouard, 2 vol., 1860[1]
  • Verzeichniss der öffentlich ausgestellten Kunst-Gegenstände des Städel'schen Kunst-Instituts, Frankfurt a. M., Druck von C. Koenitzer, 1844
  • Le Peintre-Graveur, Leipzig : R. Weigel, 6 tomes en 3 vol., 1860-1864[2]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Sainte Famille avec Élisabeth et Jean (1819), Staadtische Galerie im Staadelschen Kunstinstitut, Francfort
  • La Visitation, le Christ et le Samaritain (v. 1820), Neue Nationalgalerie, Berlin

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]