Johann Crüger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johann Crüger

Description de l'image  Johann Crüger.jpg.
Naissance
Groß Breesen, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 63 ans)
Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur, organiste, théoricien de la musique

Œuvres principales

Praxis pietatis melica

Johann Crüger (né à Groß Breesen près de Guben, dans le Brandebourg[1], le - mort à Berlin le ) est un compositeur, organiste, et théoricien de la musique allemand. Il est d'origine Sorabe par ses parents.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était aubergiste. Jusqu'en 1613, il fréquenta l'école de latin de Guben. Il se mit ensuite à voyager à Sorau et Breslau et finalement à Regensburg (Ratisbonne) où il reçut sa première éducation musicale du Cantor (maître de chapelle) Paulus Homberger. Il se rendit ensuite à Berlin en 1615 pour étudier la théologie, études qu'il compléta à partir de 1620 à l'Université de Wittenberg où il développa ses talents musicaux de manière autodidacte. De 1622 jusqu'à sa mort en 1662 il a été simultanément professeur au Gymnasium zum Grauen Kloster de Berlin, où il avait effectué une partie de ses études et Kantor (maître de chapelle) de la Nikolaikirche (« église Saint Nicolas ») de la même ville.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Couverture de la 39e édition du Praxis Pietatis Melica de 1721

Crüger est l'auteur de nombreux chorals, de motets et parfois de simples mélodies, ainsi que de nombreux écrits destinés à la formation des musiciens. En 1643, il s'associa avec Paul Gerhardt, célèbre poète et auteur de textes religieux destinés à être chantés. Il publia en 1647 le plus important recueil allemand de chorals luthériens, du XVIIe siècle : Praxis pietatis melica (« Pratique de la piété par la poésie chorale »).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Région de Basse-Lusace (Niederlausitz).