Johann Bernhard Basedow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basedow.
Johann Bernhard Basedow

Johann Bernhard Basedow né à Hambourg le , mort à Magdebourg le . est un essayiste, pédagogue et philosophe allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur de théologie dès 1753 à l'Académie des nobles de Seroé (Danemark), il s'attire des persécutions à cause de la hardiesse de ses opinions et renonce à l'enseignement pour s'occuper de pédagogie. Il tente de réformer l'éducation et propose dans divers écrits un système nouveau dont il avait emprunté l'idée à l’Emile de Jean-Jacques Rousseau, et par lequel il voulait exercer les forces physiques autant que les facultés de l'âme.

Il trouve de nombreux approbateurs, et aidé par le prince d'Anhalt-Dessau, il fonde en 1774 à Dessau, sous le titre de Philanthropinion, une école-modèle où il devait appliquer ses principes ; mais il nuit au succès de cet établissement par la grossièreté de ses manières et par son intempérance et doit le quitter en 1778. Il se voue alors exclusivement à ses publications[1].

Son fils est le médecin Carl Adolph von Basedow.

Ses principaux ouvrages sont :

  • Philosophie pratique pour toutes les conditions, 1758 ;
  • De l'éducation des princes, traduit par Jean-François de Bourgoing, 1777,
  • Philaléthie ou Considérations sur les vérités de la religion et de la raison, 1764, où il prêchait une religion naturelle ;
  • Recueil des connaissances nécessaires à l'instruction de la jeunesse (avec 100 gravures), 1774,
  • Traité élémentaire, 3 vol (1774),
  • Agathocrator (ou de l’Éducation des princes) (1777).

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p. 232