Johann Baptist Cramer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cramer.
Johann Baptist Cramer

Johann Baptist Cramer, né à Mannheim le et mort à Londres le , est un compositeur et pianiste britannique d'origine allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Wilhelm Cramer (1743-1799), violoniste et chef d'orchestre renommé. C'est à Londres, où il est élevé pendant son enfance, que Johann Baptist Cramer entreprend ses études musicales.

De 1782 à 1784, il étudie le piano avec Muzio Clementi, puis s'impose comme l'un des pianistes les plus doués de sa génération lors de sa tournée en Angleterre et sur le continent européen de 1788 à 1791. De retour en Angleterre, il mène une carrière de pianiste, notamment lors des concerts Salomon où sont conviés les plus grands, tels Joseph Haydn.

En voyage en Allemagne et en Autriche entre 1799 et 1800, il rencontre Beethoven qui devient son ami.

En dehors de son activité de pianiste, Johann Baptist Cramer compose principalement pour son instrument de prédilection. Il enseigne à de futurs compositeurs tels que George Onslow. En 1824, il fonde la maison d'édition musicale Cramer & Co, comme le fera après lui Ignace Pleyel en France.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Sonates pour piano
  • La Parodie, op. 43 (1810)
  • L`Ultima, op. 53 (1815)
  • Trois Sonates Les Suivantes, op. 57-59 (1817-1818)
  • Le Retour à Londres, op. 62 (1818)
  • L`Amicitia, op. 64 (1825)
Concertos pour piano
  • Concerto pour piano nº 1, op. 10 (1795)
  • Concerto pour piano nº 2, op. 16 (1797)
  • Concerto pour piano nº 3, op. 26 (1802)
  • Concerto pour piano nº 4, op. 38 (1807)
  • Concerto pour piano nº 5, op. 48 (1813)
  • Concerto pour piano nº 6, op. 51 (1815)
  • Concerto pour piano nº 7, op. 56 (1817)
  • Concerto pour piano nº 8, op. 70 (1825)

Liens externes[modifier | modifier le code]