Johann Andreas Stein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pianoforte J.A. Stein, Augsburg, 1775. Musikinstrumentenmuseum de Berlin.

Johann Andreas Stein, né le 16 mai 1728 à Heidelsheim (actuellement Bruchsal), mort le 29 février 1792 à Augsbourg, est un facteur allemand d'instruments à clavier, un personnage central dans l'histoire du piano.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il apprend son métier en partie à l'atelier Silbermann à Strasbourg, où il travaille pour Jean-André Silbermann. Il s'installe à Augsbourg, où il occupe aussi les fonctions d'organiste.

Il ne construit pas uniquement des pianos, mais aussi d'autres instruments à clavier, dont certains nouvellement inventés. Un instrument extraordinaire, le « Poli-Toni-Clavichordium », combinait un grand clavecin avec un piano. En 1772, il construit le "Melodika", un petit orgue où le toucher de l'interprète pouvait agir sur le volume. Il construit aussi des "vis-à-vis" constitués d'un clavecin et d'un piano accolés ensemble.

Vers la fin de sa vie, surtout à partir de 1790, son activité est en grande partie reprise par sa fille Nannette Streicher.

Sa contribution au piano[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]