Johan Palmstruch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palmstruch.

Johan Palmstruch (1611 - 1671), marchand hollandais d'origine lettone, fut le fondateur de la Banque de Stockholm, qui devient en 1668 la Banque de Suède.

Né à Riga en 1611, il se rendit à Amsterdam où il se retrouva dès 1639, à l'âge de 28 ans, sous les verrous pour insolvabilité, ses créanciers redoutant une fuite à l’étranger avant qu’il eût honoré ses dettes[1], le jeune homme affirmant qu'il ne manque pas de moyens, alors qu'il est soupçonné de pratiquer l'espionnage économique[2].

En 1649, il devient membre du conseil national du commerce en Suède, pendant du règne de Christine de Suède.

Le 30 novembre 1656, il reçut le privilège royal de fonder la Banque de Stockholm, disposant d'un statut public : la moitié des bénéfices revient à l’État, la banque prélevant les droits de douane et les accises.

De 1660 à 1697, Charles XI de Suède gouverne en multipliant les réformes financières. Dès 1660, le cuivre est dévalué de 17 % par rapport aux daalders d’argent. La banque fut harcelée de clients les réclamant, pour les revendre au prix du métal. Palmstruch demanda l’autorisation d’émettre des billets de crédit ou kreditsvedlar, convertibles en lingots de cuivre. Ce sont les premiers billets de banque en Europe.

Une première émission eut lieu en 1661[3]. Les billets les plus connus sont ceux de 1666, nommés Palmstruchers.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée de la Banque nationale de Belgique
  2. http://www.nbb.be/doc/ts/Publications/museum/Obj200803Fr.pdf
  3. Économie monétaire et financière, par J-L Bailly

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]