Johan Daisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Johan Daisne, de son vrai nom Herman Thiery, était un écrivain flamand. Né à Gand, le 2 septembre 1912, il y décède le 9 août 1978.

Il est l'auteur d'une œuvre considérable : neuf romans, soixante histoires et nouvelles, quatre pièces de théâtre, vingt recueils de poèmes (au total plus de trois mille textes) ; vingt livres consacrés au cinéma, et environ vingt autres ouvrages dont des reportages, de la prose, une étude sur Pierre Benoit et une histoire de la littérature russe.

Il a plusieurs fois été récompensé par des prix internationaux.

Enfin, il a été un théoricien et un des principaux représentants, avec Hubert Lampo, du « réalisme magique ».

Bio-bibliographie succincte[modifier | modifier le code]

  • 1912 - Naissance
  • 1930 - Entame des études d'économie et de langues slaves à l'Université de Gand
  • 1936 - Parution de son premier recueil poétique Verzen; promu Docteur en sciences commerciales
  • 1939 - Parution de sa première histoire Gojim
  • 1942 - Parution de De trap van steen en wolken
  • 1945 - Nommé bibliothécaire en chef de la Ville de Gand
  • 1948 - Parution de De man die zijn haar kort liet knippen (traduit en français par L'Homme au crâne rasé)
  • 1950 - Parution de Met dertien aan tafel, recueil d'histoires comprenant notamment De trein der traagheid (traduit en français par Un soir, un train)
  • 1957 - Parution de Lago Maggiore
  • 1971 - Publication de Filmografisch lexicon der wereldliteratuur, Dictionnaire filmographique de la littérature mondiale
  • 1978 - Décès

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]