Johan Bojer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Johan Bojer

Johan Bojer ( à Orkdal, Norvège - en Norvège) est un romancier, dramaturge et conteur norvégien, célèbre surtout pour ses romans, dont plusieurs furent traduits en français.

Dans son livre témoignage Le monde d'hier, Stefan Zweig écrit : « J'acquis en la personne du norvégien Johan Bojer un ami considérable »

En 1927, l'homme de lettres français Pierre Georget La Chesnais publia une biographie sur ce romancier norvégien, intitulée Johan Bojer.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Une mère (En Moder, 1894, pièce de théâtre)
  • La Puissance du mensonge, (Troens magt, 1903, roman)
  • Vie (Liv, 1911, roman)
  • La Grande Faim (Den store hunger, 1916, roman)
  • Le Dernier Viking (Den siste viking, 1921, roman)
  • Les Émigrants (Vor egen stamme, 1924, roman)
  • Le Nouveau Temple (Det nye tempel, 1927, roman)