Joel Thorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joel Thorne, né le 16 octobre 1914 à New York et mort le 17 octobre 1955 à Los Angeles, est un pilote automobile, ingénieur et playboy américain. Il décède dans l'accident de son avion privé après une manœuvre que les témoins décrivent comme une « cascade »[1]. Il s'écrase dans un immeuble, tuant huit résidents dont un enfant de deux mois[2],[3]. Joel Thorne engageait des voitures de sa conception aux 500 miles d'Indianapolis. Il fabriquera par la suite des avions. Les 500 miles d'Indianapolis 1946 sont remportées par George Robson au volant d'une Thorne Engineering[4]. Cette même année, Thorne avait proposé à Rudolf Caracciola de piloter pour lui, mais un accident lors des essais empêche l'allemand de participer à l'épreuve.

Résultats aux 500 miles d'Indianapolis[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Joel Thorne aux 500 miles d'Indianapolis[5]
Année Pos. Départ no  Écurie Voiture Qualification Résultat/Abandon Tours Leader
1938 9 13 22 Thorne Engineering Shaw / Offy / Firestone 119,150 mph + 15 tours 185 0
1939 7 20 8 Thorne Engineering Adams / Sparks / Firestone 122,170 mph 110,416 mph 200 0
1940 5 10 8 Thorne Donnelly Adams / Sparks / Firestone 122,430 mph + 3 tours 197 0
1941 31 23 5 Thorne Engineering Adams / Sparks / Firestone 121,160 mph Accident 4 0
Départs 4
Pole position 0
Première ligne 0
Victoires 0
Top 5 1
Top 10 3
Abandons 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Crash Victim made many headlines with escapades », Big Spring Daily Herald,‎ 19 octobre 1955, p. 16
  2. (en) « Plane Hits Apartment, Three Die », Mason City Globe-Gazette,‎ 18 octobre 1955, p. 21
  3. (en) « Playboy plane crash ruled not fault of government », The Independent, Pasadena, Californie,‎ 7 juin 1957, p. 22
  4. (en) « Race Results for the 1946 Indianapolis 500 », sur Indianapolis Motor Speedway (consulté le 28 juin 2011)
  5. (en) « Indy 500 Career Stats - Joel Thorne », sur Indianapolis Motor Speedway (consulté le 28 juin 2011)