Joe Worsley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Worsley.

Joe Worsley

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Joseph Paul Richard Worsley
Naissance 14 juin 1977 (37 ans)
à Redbridge (Angleterre)
Taille 1,95 m (6 5)
Position troisième ligne aile
Carrière en junior
Période Équipe  
1993-1995 London Wasps
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1995-2011 London Wasps 275 (195)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1999-2011
2009-2011
Drapeau : Angleterre Angleterre
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
78 (50)
1 (0)
Carrière d'entraîneur
Période Équipe  
2012- Union Bordeaux-Bègles (défense)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 6 août 2009.

Joseph Paul Richard Worsley dit Joe Worsley, né le 14 juin 1977 à Redbridge dans le Grand Londres, est un joueur de rugby à XV international anglais évoluant au poste de troisième ligne aile. Il a longtemps joué au sein de l'effectif des London Wasps. Il est depuis peu membre du staff de l'Union Bordeaux Bègles en Top 14, où il a rejoint son ami Raphaël Ibañez (également ancien joueur emblématique des Wasps), en tant que spécialiste de la défense.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il joue toute sa carrière avec les London Wasps. Il est sélectionné pour la première fois pour la coupe du monde 1999 en tant qu'invité surprise par Clive Woodward. Il ne quitta plus l'équipe nationale. Il arrête sa carrière en 2011 suite a une blessure aux cervicales pour la préparation de la coupe du monde 2011.

Débuts avec les Wasps et avec l'Angleterre (1995-1999)[modifier | modifier le code]

Il débute en 1995 avec les London Wasps avec des joueurs tels que Lawrence Dallaglio, Simon Shaw ou encore Alex King. Les Wasps terminent quatrième de la saison 1995-96 et participent à la première coupe d'Europe de rugby à XV en 1996. Il devient champion d'Angleterre en 1997 puis finaliste de la coupe d'Angleterre en 1998, et remporte la même coupe d'Angleterre l'année suivante. Ces performances lui permettent d'intégrer l'équipe d'Angleterre entraînée par Clive Woodward pour la coupe du monde 1999. Il dispute son premier match avec l'équipe d'Angleterre le 15 octobre 1999 contre les Tonga au stade de Twickenham en tant que troisième ligne aile aux côtés de Richard Hill et Lawrence Dallaglio.

Deux victoires dans le tournoi (2000-2001)[modifier | modifier le code]

Le 5 février 2000, Joe Worsley honore seulement sa troisième sélection avec l'équipe d'Angleterre lors de l'ouverture du Tournoi des Six Nations contre l'équipe d'Irlande. L'Angleterre s'impose 50-18 et remporte le Millennium Trophy, trophée mis en jeu lors de leurs confrontations depuis 1988. L'Angleterre s'impose ensuite au Stade de France puis contre le Pays de Galles et l'Italie. Les Anglais arrivent en position d'outsider et avec l'opportunité de faire le Grand chelem. Mais les Écossais les surprennent, Duncan Hodge inscrit 19 points dont 1 essai et perd la Calcutta Cup, ainsi que son Grand chelem.

Les Anglais partent en tournée en Afrique du Sud où ils perdent le premier test avant de s'imposer lors du second test grâce à Jonny Wilkinson, auteur de 27 points, dont 1 drop. À l'automne, les Anglais battent successivement l'Australie, l'Argentine puis l'Afrique du Sud.

L'Angleterre arrive aussi convaincante qu'en 2000. Elle remporte son premier match au Millennium Stadium face aux Gallois de Graham Henry. Elle bat ensuite l'Italie à Twickenham par 80-23 ce qui constitue le plus gros écart de points dans le Tournoi des Six Nations. Elle bat ensuite l'Écosse et la France. Le match contre l'Irlande étant reporté, il sera joué le 20 octobre 2001 à Lansdowne Road et remporté par l'Irlande qui récupère le Millennium Trophy et perd à nouveau l'opportunité du Grand chelem.

La rivalité avec la France (2001-2003)[modifier | modifier le code]

La foule de supporteurs anglais célébrant la victoire de l'Angleterre en coupe du monde à Trafalgar Square.
Célébrations à Trafalgar Square après la victoire de l'Angleterre en coupe du monde.

Lors de la tournée d'automne 2001, l'Angleterre bat l'Australie puis la Roumanie sur le score le plus important de l'époque (134-0) le 17 novembre 2001. Enfin, les Anglais battent l'Afrique du Sud. L'Angleterre aborde son tournoi 2002 par une victoire à Murrayfield contre l'Écosse. Puis elle gagne contre l'Irlande à Twickenham avant de s'incliner au stade de France contre la France avant de se reprendre par une victoire contre le Pays de Galles et l'Italie à Twickenham et finit le tournoi à la deuxième place. La France de son côté remporte le Grand chelem. L'Angleterre part en tournée en Argentine et bat l'Argentine. Lors de la tournée d'automne 2002, l'Angleterre bat la Nouvelle-Zélande puis l'Australie et enfin l'Afrique du Sud mais Joe ne participe pas à la tournée d'automne car Clive Woodward lui a préféré Lewis Moody. Lors du tournoi 2003, l'Angleterre prend sa revanche sur la France par une victoire à Twickenham lors du match d'ouverture. Puis les Anglais battent les Gallois qui finiront cuillère de bois, les Écossais, les Italiens et les Irlandais qui finirent deuxième lors du match pour le Grand chelem par une victoire écrasante à Lansdowne Road. Les Anglais partent en tournée très confiant avec aucune défaite depuis le 2 mars 2002 contre la France. Ils battent les Néo-Zélandais dans le Westpac Stadium de Wellington puis les Australiens à Melbourne. Lors des matchs de préparation, ils gagnent à Cardiff contre les Gallois entraînés par Steve Hansen qui n'ont gagné aucun match en 2003 avant ce match, puis perdent le premier match au Stade Vélodrome contre la France avant de s'imposer plus largement à Twickenham. Les Anglais partent à la coupe du monde en position d'outsider avec l'Australie, la Nouvelle-Zélande et la France. Les Anglais se retrouve dans la poule de l'Afrique du Sud, des Samoa, de la Géorgie et de l'Uruguay. Les Anglais battent la Géorgie très largement (84-6), puis l'Afrique du Sud grâce à Jonny Wilkinson et Will Greenwood auteur du seul essai du match (25-6). Ensuite les Anglais se font surprendre par les Samoa mais s'imposent finalement (35-22), puis écrasent l'Uruguay (111-13) avec 4 essais de Josh Lewsey. Ils affrontent les Gallois en quarts de finale, et se font à nouveau surprendre par un essai de Stephen Jones mais s'imposent grâce au pied de Wilkinson auteur de 23 points. En demi-finale, ils affrontent la France qui n'est pas avantagée par les conditions climatiques lors de la demi-finale. Il pleuvra pendant l'intégralité de la partie. Les Français marquent un essai par Serge Betsen contre 5 pénalités et 3 drops de Jonny Wilkinson et les Anglais s'imposent (24-7). En finale, ils affrontent l'Australie qui vise un troisième titre après ceux de 1991 et 1999. Ils mènent à la mi-temps par 3 pénalités de Wilkinson et un essai de Jason Robinson, mais Elton Flatley parvient à égaliser avant la fin du match (14-14). Lors des prolongations, une pénalité sera marquée par chaque équipe. Puis à trente secondes de la fin du match, Lawrence Dallaglio part ballon en main, se fait plaquer par un défenseur australien, puis Matt Dawson après dix secondes d'attente donne le ballon à Wilkinson qui inscrit un drop assassin qui offre le titre mondial aux anglais puisque le renvoi sera tapé par les Australiens et le ballon dégagé après la fin du match par Wilkinson.

Les Wasps au sommet (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Finaliste de la coupe du monde (2007)[modifier | modifier le code]

Fin de carrière et blessures (2008-2011)[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il honore sa première cape internationale en équipe d'Angleterre le 15 octobre 1999 contre l'équipe des Tonga.

Équipe d'Angleterre
Lions britanniques et irlandais
  • 1 sélection
  • sélection par année : 1 en 2009

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Le 16 mai 2012, Worsley accepte de rejoindre son ancien coéquipier Raphaël Ibañez à Bordeaux pour devenir entraîneur de la défense de l'Union Bordeaux Bègles à compter de la saison 2012-2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]