Joe Paterno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joe Paterno

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Joe Paterno en 2006

Nom complet Joseph Vincent Paterno
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de naissance 21 décembre 1926
Lieu de naissance Brooklyn, New York
Surnom Joe Paterno
Position quarterback, cornerback
Date de décès 22 janvier 2012 (à 85 ans)
Lieu de décès State College, Pennsylvanie
Carrière universitaire ou amateur
1946-1949
1950-2011
Université Brown
Penn State Nittany Lions

Pro Football Hall of Fame 2007

Joseph Vincent Paterno, dit Joe Paterno (né le 21 décembre 1926 à Brooklyn, New York, et mort le 22 janvier 2012[1]) est un joueur américain de football américain universitaire devenu entraîneur des Penn State Nittany Lions. Il est l'une des rares personnes à avoir intégré le College Football Hall of Fame (en 2007) avant sa retraite, en 2011.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Joe Paterno intègre la prestigieuse Université Brown en 1946, il va jouer aux postes de quarterback et cornerback pendant quatre saisons avant de rejoindre l'Université de Penn State et commencer une très longue carrière d'entraîneur.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Entraîneur assistant entre 1950 et 1965, il a occupé entre 1966 et 2011 le poste d'entraîneur principal (head coach) chez les Penn State Nittany Lions. Paterno est congédié le 9 novembre 2011 à la suite d'un scandale sexuel autour de l'Université de Penn State.

Palmarès et records[modifier | modifier le code]

Joe Paterno détient plusieurs records notamment du fait de sa carrière d'entraîneur exceptionnellement longue. Ainsi, il compte en Championnat NCAA de football américain 409 victoires (record), pour 136 défaites et 3 nuls, soit un pourcentage de victoire de 75 % en NCAA. Paterno détient également le plus grand nombre de victoires en bowl (et 24 records), dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Joe Paterno est mort », sur radio-canada.ca,‎ 22 janvier 2012 (consulté le 22 janvier 2012)