Jobaria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jobaria

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Représentation de Jobaria tiguidensis (basée sur des dessins de squelettes, à l'échelle).

Classification
Règne Animalia
Classe Reptilia
Ordre Saurischia
Sous-ordre Sauropodomorpha
Infra-ordre Sauropoda

Clade

Eusauropoda
Upchurch, 1995

Clade

Neosauropoda
Wilson & Sereno, 1994

Genre

Jobaria
Sereno et al., 1999

Nom binominal

Jobaria tiguidensis
Sereno et al., 1999

Jobaria est un genre éteint de dinosaure sauropode herbivore quadrupède, qui vivait dans des lieux marécageux. Il devait peser 18 tonnes, pour une longueur de 20 mètres.

Une espèce est connue, l'espèce type : Jobaria tiguidensis.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Jobaria est l'un des rares genres de dinosaure à ne pas être nommé d'après une racine latine ou grecque : « Jobaria vient de Jobar, géant dans la mythologie des Touaregs qui peuplent le désert nigérien », explique le directeur national de l’institut de recherches en sciences humaines de Niamey, le Dr Abdoulaye Maga.

L’épithète spécifique tiguidensis vient de la falaise de Tiguidi au sud de l’Aïr[1].

Description[modifier | modifier le code]

Quadrupède, il pouvait aussi se tenir debout sur ses pattes postérieures. Il possédait 12 vertèbres cervicales, un cou assez court et des dents larges en forme de ciseaux. C'est l'un des sauropodes les mieux connus car on a retrouvé plusieurs squelettes d'animaux adultes et juvéniles (on a rassemblé en tout 95 % d'un squelette complet). On peut le considérer comme un sauropode primitif, car il est apparu à une époque où les sauropodes n'étaient pas encore nombreux (les iguanodontidés étaient plus courants).

  • Époque : Crétacé inférieur (135 Ma),
  • Taille : hauteur au garrot : 4,5 mètres (en tout 8 à 9 m de haut), 20 m de long, 1,80 m de large au niveau du buste, 18 tonnes
  • Habitat : désert du Sahara ; Niger central
  • Régime alimentaire : herbivore

Références[modifier | modifier le code]

  • Sereno, Beck, Dutheil, Larsson, Lyon, Moussa, Sadleir, Sidor, Varricchio, Wilson & Wilson 1999 : Cretaceous sauropods from the Sahara and the uneven rate of skeletal evolution among dinosaurs. Science (Washington D C), 286(5443) p. 1342-1347.

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]