Joaquín Balaguer Ricardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Joaquín Balaguer Ricardo
Joaquín Balaguer Ricardo
Joaquín Balaguer Ricardo
Fonctions
49e président de la République dominicaine
16 août 198616 mai 1996
(10 ans, 0 mois et 0 jour)
Vice-président Carlos Morales Troncoso (1986-1994)
Jacinto Peynado (1994-1996)
Prédécesseur Salvador Jorge Blanco
Successeur Leonel Fernández
45e président de la République dominicaine
1er juillet 196616 août 1978
(12 ans, 1 mois et 15 jours)
Vice-président Francisco Augusto Lora (1966-1970)
Carlos Goico Morales (1970-1978)
Prédécesseur Héctor García Godoy
Successeur Silvestre Antonio Guzmán Fernández
41e président de la République dominicaine
3 août 196016 janvier 1962
(1 an, 5 mois et 13 jours)
Prédécesseur Héctor Bienvenido Trujillo
Successeur Rafael Bonnelly
Biographie
Nom de naissance Joaquín Antonio Balaguer Ricardo
Date de naissance 1er septembre 1906
Lieu de naissance Villa Navarrete, République dominicaine
Date de décès 14 juillet 2002 (à 95 ans)
Nationalité dominicaine
Parti politique Parti réformiste social chrétien
Diplômé de Université autonome de Saint-Domingue
Profession Avocat
Religion Catholique

Joaquín Balaguer Ricardo
Liste des présidents de la République dominicaine

Joaquín Antonio Balaguer Ricardo (né le 1er septembre 1906 à Villa Navarrete, province de Santiago (RD), mort le 14 juillet 2002), est un homme politique et président de la République dominicaine à plusieurs reprises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille d'origine catalane et portoricaine, il étudia à Santiago de los Caballeros où il fut bachelier en sciences sociales, philosophie et lettres. Puis il travailla pour le journal La Información de la même ville de 1924 à 1928, fut diplômé en droit de la Universidad Autónoma de Santo Domingo (UASD) en 1929 et obtint un doctorat en droit à l'Université de la Sorbonne (Paris, France) en 1934, où il étudia aussi l'économie politique.

Membre du Parti dominicain (PD) et proche et docile collaborateur des frères dictateurs Trujillo, il occupa successivement entre 1935 et 1960 les postes de sous-secrétaire de l'Éducation publique et des Beaux-arts, sous-secrétaire d'État de la Présidence, sous-secrétaire d'État au ministère des Relations extérieures, ambassadeur plénipotentiaire successivement en Colombie, en Équateur, au Venezuela, au Honduras et au Mexique, secrétaire d'État à l'Éducation publique et aux Beaux-arts, secrétaire d'État aux Relations extérieures, secrétaire d'État à la Présidence et vice-président de la République dominicaine.

En 1960, à la suite de divers incidents dont l'apparition d'oppositions armées, l'organisation des exilés politiques, le blocus économique de l'Organisation des États américains et la crise de confiance de la population envers les frères Trujillo, ceux-ci décidèrent de lui laisser le pouvoir (lui qui leur est toujours resté fidèle) le 3 août 1960 et ce pour calmer les esprits, mais tout en restant dans l'ombre (peu de temps puisque Rafael Trujillo fut assassiné dans son véhicule au cours d'une embuscade le 30 mai 1961).

Le 18 janvier 1962, à la suite d'un coup d'État militaire, il est obligé de demander l'asile politique aux États-Unis et de s'exiler à New York le 7 mars de la même année.

En 1963, un coup d'État militaire expulse Juan Bosch (gouvernement de gauche) du pouvoir. En 1965, des officiers se rebellent contre la junte et remettent Bosch à la tête du pays, alors que le président des États-Unis Lyndon Johnson envoie 20 000 soldats pendant l'occupation de la République dominicaine par les États-Unis. Balaguer redevient président de la République dominicaine en 1966. Il gouverne le pays jusqu'en 1978, battu aux élections par Silvestre Antonio Guzmán Fernández, leader du PRD.

Il est réélu en 1986. Cette période fut bien différente de son précédent mandat et fut communément appelée les « douze années ».

Il abandonna le pouvoir en 1996, après une controverse au sujet de sa réélection de 1994, mais continua à être une figure importante et incontournable de la politique dominicaine. Il se représenta aux élections de 2000 mais fut seulement troisième du premier tour avec 24,6 % des suffrages. Il mourut d'une crise cardiaque en 2002, atteint aussi de cécité. Balaguer ne s'est jamais marié et n'a pas eu d'enfants. Seule une sœur lui a survécu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Psalmos paganos (1922)
  • Claro de luna (1922)
  • Tebaida lírica (1924)
  • Nociones de métrica castellana (1930)
  • Heredia verbo de la libertad (1939)
  • Azul en los charcos (1941)
  • La realidad dominicana (1941)
  • El Tratado Trujillo-Hull y la liberación financiera de la República Dominicana (1941)
  • La política internacional de Trujillo (1941)
  • Guía emocional de la ciudad romántica (1944)
  • Letras dominicanas (1944)
  • Heredia- verbo de la libertad (1945)
  • Palabras con acentos rítmicos (1946)
  • Palabras con dos acentos rítmicos (1946)
  • Realidad dominicana. Semblanza de un país y un régimen (1947)
  • Los próceres escritores (1947)
  • Semblanzas literarias (1948)
  • En torno de un pretendido vicio prosódico de los poetas hispanoamericanos (1949)
  • Literatura dominicana (1950)
  • El Cristo de la libertad (1950)
  • Federico García Godoy, antología (1951)
  • F. García Godoy (1951)
  • El principio de alternabilidad en la historia dominicana (1952)
  • Juan Antonio Alix: Décimas, Prólogo y recopilación (1953)
  • Consideración acerca de la producción e inversión de nuestros impuestos (1953)
  • Apuntes para una historia prosódica de la métrica castellana (1954)
  • Apuntes para una prosódica de la métrica castellana (1954)
  • El pensamiento vivo de Trujillo (1955)
  • Historia de la literatura dominicana (1956)
  • Discursos. Panegíricos- política y educación política internacional (1957)
  • Cristóbal Colón: precursor literario (1958)
  • El centinela de la frontera. Vida y hazañas de Antonio Duvergé (1962)
  • Vida y hazañas de Antonio Duvergé (1962)
  • El centinela de la frontera (1962)
  • El Reformismo: filosofía política de la revolución sin sangre (1966)
  • Misión de los intelectuales, Discurso (1967)
  • Con Dios- con la patria y con la libertad, Discurso (1971)
  • Conjura develada, Discurso (1971)
  • Con Dios con la patria y con la libertad (1971)
  • Ante la tumba de mi madre (1972)
  • Temas educativos y actividades diplomáticas (1973)
  • La marcha hacia el Capitolio (1973)
  • Discursos. Temas históricos y literarios (1973)
  • Temas históricos y literarios (1973)
  • Temas educativos y actividades diplomáticas (1973)
  • Cruces iluminadas (1974)
  • La palabra encadenada (1975)
  • Martí crítica e interpretación (1975)
  • La cruz de cristal (1976)
  • Discursos escogidos (1977)
  • Discurso en el develamiento de la estatua del poeta Fabio Fiallo (1977)
  • Juan Antonio Alix crítica e interpretación (1977)
  • Pedestales. Discursos históricos (1979)
  • Huerto sellado. Versos de juventud (1980)
  • Mensajes al pueblo dominicano (1983)
  • Entre la sangre del 30 de mayo y la del 24 de abril (1983)
  • La isla al revés (1983)
  • Galería heroica (1984)
  • Los carpinteros (1984)
  • La venda transparente (1987)
  • Memorias de un cortesano de la Era de Trujillo (1988)
  • Romance del caminante sin destino, Enrique Blanco (1990)
  • Voz silente (1992)
  • De vuelta al capitolio 1986-1992 (1993).
  • Nina con sexo (1995)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Prédécesseur:
Héctor García Godoy (provisoire)
1960-1962
1966-1978
1986-1996
Présidents de la République dominicaine
Successeur:
Antonio Guzmán Fernández
Prédécesseur:
Salvador Jorge Blanco
Successeur:
Leonel Fernández