Joanot Martorell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martorell (homonymie).

Joanot Martorell (Gandie, 1413 - Valence, 1468)[1], figure du Siècle d'Or valencien, est le premier écrivain illustre de langue valencienne. Il est le beau-frère du poète Ausiàs March, qui épousa l'une de ses sœurs. Tirant le Blanc, son œuvre la plus connue, est considéré par les spécialistes comme le premier roman « moderne ». Miguel de Cervantes considérait ce livre comme le meilleur livre du monde (et non simplement comme le meilleur roman de chevalerie au monde, comme on l'a écrit parfois).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit dans la ville de Valence au sein d'une famille noble originaire de Gandie, mais établie à Valence depuis 1400.

Il était chevalier et seigneur de Murla et Benibraïm.

Il eut une vie très agitée, parsemée de défis chevaleresques, d'amours tumultueuses et de nombreux voyages où ne manquèrent ni joutes verbales ni duels. Nommé chevalier avant 1433, il recherche les combats soit pour l'honneur soit pour raisons matérielles. De ces combats ses lettres, qui nous sont parvenues, font amples mentions. En 1438, il voyage en Angleterre, où il traduit le poème du XIIe siècle, Guy de Warwick.

Sa sœur Isabel, qui avait épousé Ausiàs March, un autre chevalier-poète, mourut la seconde année de son mariage.

Bibliographie (en français)[modifier | modifier le code]

  • Lettres de bataille, José Corti, 1988
  • Tirant le Blanc, précédé de « Tirant le Blanc », les mots comme actions, par Mario Vargas Llosa. Et suivi de Un gentilhomme universel, Anne-Claude de Tubières, comte de Caylus, Gallimard, 1997
  • Tirant le Blanc, Anacharsis, 2003, préface originale de Mario Vargas Llosa, « Tirant le Blanc, roman sans frontière »
  • Études critiques sur et autour de Tirant le Blanc. Actes du colloque international Tirant le Blanc: l'aube du roman moderne européen, Centre aixois de recherches hispaniques, 1997

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les dates de naissance et de décès de notre auteur sont à présent bien connues, grâce aux travaux de Jaume Chiner et Jesús Villalmanzo. Cf. Tirant lo Blanc, de Joanot Martorell, Rafael Beltrán, Editorial Síntesis, Madrid, 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]