Juan Prim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Joan Prim)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prim.
Juan Prim
Image illustrative de l'article Juan Prim
Fonctions
Président du Conseil des ministres espagnol
18 juin 186927 décembre 1870
Prédécesseur Francisco Serrano
Successeur Juan Bautista Topete
Ministre espagnol de la Guerre
8 octobre 186827 décembre 1870
Prédécesseur Rafael Mayalde
Successeur Juan Bautista Topete
Gouverneur de Porto Rico
18471848
Prédécesseur Rafael Arístegui y Vélez
Successeur Juan de la Pezuela
Député aux Cortes Generales
pour Tarragone, Barcelone et Madrid
18411869
Biographie
Nom de naissance Juan Prim y Prats
Date de naissance 6 décembre 1814
Lieu de naissance Reus, province de Tarragone
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Date de décès 30 décembre 1870 (à 56 ans)
Lieu de décès Madrid
Drapeau de l'Espagne Royaume d'Espagne
Nationalité Espagnole
Parti politique Parti progressiste
Père Pablo Prim y Estapé
Mère Teresa Prats y Vilanova
Conjoint Francisca Agüero y González
Profession Militaire
Religion Catholique

Signature

Don Juan Prim, comte de Reus, vicomte de Bruch, marquis des Castillejos — en catalan : Joan Prim i Prats, comte de Reus i vescomte del Bruc, marquès dels Castillejos, en espagnol : Juan Prim y Prats, conde de Reus y vizconde del Bruch, marqués de los Castillejos — (né le 12 décembre 1814 à Reus et mort le 30 décembre 1870 à Madrid) était un général et homme d'État espagnol du XIXe siècle qui joua un rôle de premier plan pendant les guerres carlistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils d'un notaire et fils du lieutenant-colonel Pablo Prim qui reprendra l'étude de son père après la fin de sa carrière militaire, il eut Alejandro García pour maître d'école.

Il s'enrôle en 1834 dans les tirailleurs d'Isabelle II, un corps franc de miquelets qui palliait l'insuffisance de troupes régulières et auquel son premier chef, un Valencien nommé Miquelot de Prats donna son nom. Les miquelets avaient été dissous après le traité de Ryswick mais en Catalogne, des tireurs isolés et des corps d'armée improvisés en temps de guerre ou d'agitation conservaient ce nom. Il est fait lieutenant-colonel lors de la première guerre carliste. Il appartenait à la franc-maçonnerie [1].

Il mena le coup d'État qui renversa la reine d'Espagne Isabelle II puis fit élire « roi des Espagnols » le prince Amédée de Savoie-Aoste. Il fut assassiné avant que le prince n'arrive en Espagne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francisco Giménez y Guited, Historia militar y política del General Don Juan Prim, Barcelone, 1860
  • Louis Blairet, Le Général Prim et la situation actuelle de l'Espagne, Paris, 1867
  • Guillaumot, Juan Prim et l'Espagne, Paris, 1870
  • Henri Léonardon, Prim, Paris, 1901

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]

Sur les autres projets Wikimedia :