Joan Oliver Sallarès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joan Oliver Sallarès

Nom de naissance Joan Oliver i Sallarès
Autres noms Pere Quart
Activités poète, dramaturge, nouvelliste, traducteur et journaliste
Naissance 29 novembre 1899
Sabadell, Drapeau : Royaume d'Espagne Espagne
Décès 18 juin 1986 (à 86 ans)
Malaga, Drapeau : Seconde République espagnole Espagne
Langue d'écriture catalan
Genres Poésie, pièce de théâtre, nouvelle, article de presse
Distinctions Prix Lletra d'Or (1962)
2 Prix de la critique Serra d'Or (1969 et 1976)
Prix d'honneur des lettres catalanes (1970)

Œuvres principales

  • Circumstàncies
  • Obra poètica

Joan Oliver i Sallarès, né à Sabadell, le 29 novembre 1899 et décédé à Barcelone le 18 juin 1986 (à 86 ans)), également connu sous le pseudonyme Pere Quart, avec lequel il signe son œuvre poétique, est un poète, dramaturge, nouvelliste, traducteur et journaliste espagnol d'expression catalane. Il a eu une importance très remarquable dans le domaine culturel catalan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Apports poétiques[modifier | modifier le code]

Il est considéré[Par qui ?] comme un des cinq poètes[Lesquels ?] catalans les plus importants du XXe siècle.

Sa poésie a été vue comme la plus originale de toutes[réf. nécessaire].

Son premier recueil poétique, Les décapitations (1934), avance ce que deviendra sa poésie : agile, anecdotique et attirée par le réalisme, réflexe de la traumatisante expérience de la guerre civile espagnole et l'exil, avec une vision du monde désolée et sceptique. Provenant d'une famille de la bourgeoisie industrielle, cofondateur du Groupe de Sabadell, avec Francesc Trabal et Armand Obiols, il reste un écrivain au style marqué par l'ironie contre les conventions.

Comme traducteur, il reçoit dans les années 1950, le Prix du président de la République française pour la version du Misanthrope de Molière. En 1970 il est distingué avec le Prix d'honneur des lettres catalanes.

Dans les années 1980 il reçoit les prix Ville de Barcelone Josep Maria de Sagarra de traduction et celui de la Generalitat de Catalunya de poésie. Mais fidèle à son non-conformisme et à son attitude critique, il rejette la Creu de Sant Jordi.

Il meurt en 1986 à Barcelone et est incinéré dans sa ville natale, Sabadell.

Notes et références[modifier | modifier le code]