Jo Myong-rok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jo Myong-rok (12 juillet 1928 - 6 novembre 2010[1]) est un Chasu (vice-maréchal de l'Air) de l'Armée populaire de Corée et un des principaux dirigeants militaires de la Corée du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

Myong-rok avec Bill Clinton en 2000

Il est né le 12 juillet 1928 dans l'arrondissement de Yonsa (en), dans la province du Hamgyong du Nord. Il rejoint l'Armée populaire coréenne en décembre 1950[2]. Diplômé de l'école d'aviation[2], il commande pendant la guerre de Corée, une unité d'aviation[3]. Il devient ensuite chef d'état-major de l'armée de l'air nord-coréenne[3]. Fidèle de Kim Il Sung (1912-1994), il sera l'une des personnes clés du régime pour que son fils Kim Jong-il puisse lui succéder[3]. Il restera une des principales personnalités du régime.

En octobre 2000, il est le premier responsable militaire nord-coréen à se rendre à Washington et il est reçu à la Maison Blanche par le président Bill Clinton[3].

En 2009, il avait été nommé premier vice-président de la Commission de la Défense nationale[4], directeur général du Bureau politique de l'Armée populaire de Corée. Dans le passé, il avait été commandant des forces de défense aérienne.

Le 6 novembre 2010, il meurt d'une crise cardiaque, à l'âge de 82 ans[1], un mois après avoir été élu au Comité permanent du Bureau politique[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (zh) « 北韓將領趙明祿逝世 », RTHK,‎ 7 nov. 2010 (consulté le 7 novembre 2010)
  2. a et b "Profiles of Presidium and Members of Political Bureau", KCNA, 29 septembre 2010
  3. a, b, c et d Philippe Pons, « Jo Myong-rok », Le Monde,‎ 23 novembre 2010, p. 24
  4. (en) « Pyongyang shuffles its military, not policies », Asia Times,‎ 5 May 2007 (lire en ligne)
  5. (ja) « 北朝鮮の軍ナンバー2が死去、国葬へ », Yomiuri Shimbun,‎ 7 nov. 2010 (lire en ligne)