Joëlle Mogensen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mogensen.

Joëlle Mogensen

alt=Description de l'image Joëlle Mogensen.jpg.
Informations générales
Surnom Choupay-Mogensen
Naissance 3 février 1953
Long Island, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 15 mai 1982 (à 29 ans)
Paris 19e, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteuse

Joëlle Mogensen (ou Choupay-Mogensen), née le 3 février 1953 à Long Island dans l'État de New York (États-Unis) et morte le 15 mai 1982 à Paris 19e, à l'âge de 29 ans, est une chanteuse française, membre du groupe pop français Il était une fois, dont elle fut la « locomotive » [1] jusqu'en 1979, où elle entama une carrière solo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joëlle Mogensen est la fille d'un diplomate danois de l'Unicef et d'une mère franco-vietnamienne née en Syrie. Elle a trois sœurs : Dominique, née en 1954[2], Natasia (née en 1957) et Katia (née en 1962).

Jusqu'à l'âge de sept ans, elle vit aux États-Unis puis, jusqu'à seize ans, à Copenhague, au Danemark[3], où elle fait ses études dans une école confessionnelle et joue dans une équipe de volley-ball. À 15 ans, elle devient choriste de la radio nationale danoise[4].

En 1969, elle suit ses parents en France, à Grimaud dans le Var. Elle s'inscrit aux beaux-arts à Marseille[3]

C’est en 1969, alors qu’elle est attablée à la terrasse d'un café de Saint-Tropez avec sa sœur Dominique, qu’elle fait la connaissance de Serge Koolenn et de Richard Dewitte (Riton), à l'époque musiciens de Michel Polnareff, partis frimer sur le port avec la Mustang blanche décapotable de ce dernier[3]. Entre elle et Serge, a lieu un véritable coup de foudre[5].

Ensemble, ils créeront, en novembre 1971, le groupe Il était une fois.

En 1972, Joëlle remporte, devant 3000 concurrents, le concours « Futures vedettes », organisé par le magazine Salut les copains et Pathé-Marconi[3].

Le groupe Il était une fois est très populaire durant la période 1972-1978. Quatre albums sont commercialisés, dont Rien qu'un ciel (1972), La rage aux poings (1974), Ils vécurent heureux (1975) et Pomme (1978), l'album américain du groupe. J'ai encore rêvé d'elle (1975) et Viens faire un tour sous la pluie (1975) sont les deux plus gros succès du groupe. Leurs autres titres : Ne bouge pas, ne change pas (1975), Tourne la page (1977), Il a juste besoin d'un bateau (1977), Pomme (1978), Mescalino (1979) et La clé des cœurs (1979).

Joëlle est l'icône du groupe et tous les regards se portent sur elle, parfois même aux dépens des autres membres du groupe. Photogénique et télégénique, elle est prise dans l'engrenage médiatique et se coupe peu à peu des autres membres[3].

Joëlle Mogensen était également membre de l'« Équipe à Jojo » aux côtés de Joe Dassin, Carlos, Dave et Jeane Manson[6].

Richard Dewitte souhaitant quitter le groupe, Il était une fois éclate au cours de l'été 1979. Joëlle et Serge Koolenn étaient déjà séparés depuis six mois[3].

La chanteuse, qui aime toujours Serge, parti avec une autre[7], tombe alors en dépression et s'installe dans un studio de Neuilly[4].

Fin 1979, elle signe avec Eddie Barclay un contrat pour une carrière solo[4]. Un album solo, Joëlle tout court, sort en 1980, accompagné du 45 tours Homme impossible en 1981, et du 45 tours Aime-moi, sorti trois jours après sa mort en 1982.

Le 14 mai 1982, elle rend visite à ses sœurs à Neuilly-sur-Seine, puis passe la nuit avec des amis au second étage d'un appartement situé au 1 bis, rue Curial à Paris, dans le 19e arrondissement[8]. Le lendemain matin, la chanteuse est retrouvée sans vie, à l'âge de 29 ans, des suites, selon l'autopsie, d'un œdème aigu du poumon[3] provoqué, non par une surdose d'héroïne[9] comme le prétend une rumeur, mais par une malformation cardiaque accompagnée d'une bronchite mal soignée.

Elle est enterrée au cimetière du Montparnasse dans le tombeau de la famille de sa mère, la famille Taupinot. Sur la stèle est inscrit « Sois heureuse au jardin du souvenir – 1982 » sous son portrait gravé dans la pierre[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • La fille de l'univers (45 tours Joëlle solo - 1972)
  • Rien qu'un ciel (LP 1972)
  • Les filles du mercredi (45 tours 1972)
  • Que fais-tu ce soir après dîner ? (45 tours 1973)
  • C'était l'année dernière (45 tours 1974)
  • La Rage aux poings (bande originale du film La Rage au poing) (LP 1974)
  • Viens faire un tour sous la pluie (45 tours 1975)
  • Ils vécurent heureux (original de J'ai encore rêvé d'elle) (LP 1975)
  • Tourne la page (LP 1977)
  • Pomme (LP - 1978)
  • Mescalino (45 tours - 1979)
  • La clé des cœurs (45 tours - 1979)
  • La clé des cœurs (version inédite « spécial mix télé » - 1979)
  • Bienvenue à bord (version inédite enregistrée le 13 décembre 1979 - 1979)
  • Comme le soleil en hiver (duo inédit enregistré le 13 décembre 1979 - 1979)
  • Tout le monde sauf toi (inédit enregistré mais non mixé à ce jour - 1980)
  • Vous les hommes (inédit enregistré mais non mixé à ce jour - 1980)
  • Joëlle tout court (LP 1980)
  • Tu sonnes (unique 45 tours single extrait du LP Joëlle tout court 1980)
  • Kochira kissui no Paris (45 tours inédit, sorti exclusivement au Japon 1980)
  • Homme impossible (45 tours 1981)
  • Rose sur mes joues (inédit 1981 enregistré lors des séances d'enregistrement d' Homme impossible mais jamais sorti à ce jour)
  • Aime-moi (45 tours 1982)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il était une fois, une belle et tragique histoire, propos recueillis par Patrice Demailly, Nord Éclair, 20-04-2012 : « Joëlle, c'était l'identité forte du groupe ? >> C'était notre Mick Jagger à nous. Si elle n'avait pas été là, je ne pense pas que le groupe aurait marché de cette manière. Elle a été une locomotive. »
  2. Mariée par la suite à Riquet, qui faisait partie des Bain Didonc et des Peetles avec les futurs membres d'Il était une fois.
  3. a, b, c, d, e, f et g Biographie de Joëlle Mogensen]
  4. a, b et c Biographie de Il était une fois.
  5. Il était une fois, une belle et tragique histoire, op. cit. : « Et c'est d'ailleurs lors d'un concert avec Polnareff à Saint-Tropez qu'on a rencontré Joëlle et sa soeur. Il nous a prêté sa Mustang blanche décapotable. On est partis frimer sur le port à quatre. Serge a été le plus rapide et a demandé tout de suite Joëlle en mariage alors qu'elle n'avait que 16 ans à peine. Elle a dit oui pour rigoler. La suite a prouvé qu'il y avait eu là un véritable coup de foudre entre elle et lui. »
  6. « La bande à Joe » était une bande de copains que le chanteur Joe Dassin aimait avoir avec lui sur le plateau télé des émissions de Maritie et Gilbert Carpentier : Carlos, Jeane Manson, Joëlle Mogensen, Dave, France Gall. Source : Biographie de Jeane Manson.
  7. Il était une fois, une belle et tragique histoire, op. cit. : « Pourquoi vous êtes-vous séparés en pleine gloire ? >> Serge n'a plus aimé Joëlle. On a résisté pendant deux ans. On est partis un mois entier aux États-Unis pour réaliser un album. C'était une manière de changer d'air et de revenir dans de bonnes conditions. Mais ce n'était plus possible dans la mesure où Joëlle était toujours éprise de Serge. Et lui était déjà parti avec une autre. Donc on a perdu peu à peu la foi. Il y avait des tensions ici et là. Chacun voulait faire sa musique. Moi j'ai donné ma démission chez PathéMarconi. »
  8. Antonin Nicol, Il était une fois Joëlle, Pau, 1997, p. 127.
  9. Il était une fois, une belle et tragique histoire, op. cit. : « Quelles sont réellement les circonstances de sa mort ? — Il y a eu deux versions. Antonin Nicol, qui a écrit un livre sur elle, a dit qu'elle avait une malformation cardiaque de naissance et qu'elle est morte de ça. Mais la vérité, c'est à cause d'un dealer qui lui a fait goûter quelque chose d'extrême. C'était assez sordide. »
  10. Tombe de Joëlle Mogensen.