João Pessoa Cavalcanti de Albuquerque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir João Pessoa (homonymie).

João Pessoa Cavalcanti de Albuquerque (Umbuzeiro, 24 janvier 1878Recife, 26 juillet 1930) était un homme politique brésilien et beau-frère de l'ex-Président de la République Epitácio Pessoa. Il vécut dans l'État du Paraíba[1] et en devint le gouverneur. Il séjourna également à Rio de Janeiro et dans le Pará, pendant sa période militaire.

Son mandat (1928-1930) réforma la structure politico-administrative de l'État et pour affronter les difficultés financières, il institua un impôt sur le commerce réalisé entre l'intérieur et le port de Recife jusqu'alors libre d'impôts. Cela contribua à assainir la situation financière de l'État mais, entraina le mécontentement des exploitants (paysans) de l'intérieur ; comme le colonel José Pereira Lima, chef politique de la municipalité de Princesa qui disposait d'une forte influence sur la politique locale (João Dantas était son allié).
La proclamation d'un territoire indépendant (le Territoire de la Princesse[2]) entraina alors la Guerre de la Princesse. Cet évènement fut considéré par de nombreux historiens comme le point de départ de la révolution de 1930[3].

Alors qu'il était gouverneur du Paraíba et faisait campagne auprès de Getúlio Vargas, il fut assassiné par le journaliste João Duarte Dantas qui était également un adversaire politique. La résidence de Dantas avait été envahie par les troupes de la police régionale pendant le mandat de Pessoa. Lors de la perquisition, le coffre-fort de Dantas fut ouvert ; une correspondance dont le courrier intime entre Dantas et la poétesse Anayde Beiriz fut volontairement rendue publique. Par vengeance personnelle, Dantas abattit Pessoa dans une confiserie de Recife, le 26 juillet 1930.

Le meurtre de Pessoa mobilisa les partisans de Getúlio Vargas et de l'Alliance Libérale pour mettre un terme à la révolution de 1930 et mena Vargas au pouvoir. Durant cette même période, de nombreux opposants furent persécutés ou assassinés.

L'héritage politique de João Pessoa est controversé. Ses défenseurs prétendent qu'il combattait les oligarchies dont il était lui-même issu au profit de l'intérêt des populations.

La capitale de l'état de la Paraíba, aussi anciennement nommée Paraíba, fut rebaptisée João Pessoa en son honneur après son assassinat.

  1. Le nom Paraíba est féminin en portugais.
  2. http://pt.wikipedia.org/wiki/Território_de_Princesa
  3. MEDEIROS, Mardson. A Revolta de Princesa - 1930. Princesa Isabel - PB.