João Domingos Bomtempo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

João Domingos Bomtempo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

João Domingos Bomtempo

Naissance 28 décembre 1775
Lisbonne, Portugal
Décès 18 août 1842
Lisbonne, Portugal
Activité principale Pianiste et hauboïste
Activités annexes compositeur et pédagogue

João Domingos Bomtempo est un compositeur, pianiste, hauboïste et pédagogue portugais, né à Lisbonne (Portugal) le 28 décembre 1775, décédé au même lieu le 18 août 1842.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Francesco Saverio Bomtempo (d'origine italienne), hauboïste à l'Orchestre Royal de la Cour à Lisbonne, est son premier professeur et lui enseigne le hautbois et le contrepoint. Puis il poursuit ses études musicales au Séminaire Patriarcal de Lisbonne. À la mort de son père en 1795, il lui succède au poste de premier hautbois dans l'orchestre sus-visé et l'occupe jusqu'en 1801, année où il s'installe à Paris (France) et y démarre une carrière de pianiste virtuose qu'il poursuivra à Londres (Angleterre), où il s'établit en 1810. À Londres, il retrouve d'autres collègues pianistes, dont John Field et Muzio Clementi. Ce dernier, avec lequel il se lie d'amitié, sera l'éditeur de sa musique outre-Manche. En 1820, il est de retour à Lisbonne, où il fonde en 1822 une Société Philharmonique, destinée à promouvoir la musique de son temps et à la faire jouer lors de concerts publics. En 1836, est créé le conservatoire de Lisbonne (destiné à remplacer le Séminaire Patriarcal pré-cité), dont il sera le premier directeur jusqu'à sa mort en 1842, et où il enseignera le piano.

Comme compositeur, on lui doit des pièces pour piano — influencées par Muzio Clementi — (dont onze sonates), de la musique de chambre, des œuvres pour orchestre (dont quatre concertos pour piano et deux symphonies), ainsi que des œuvres chorales, dont un requiem dédié à la mémoire de Luís Vaz de Camões, sans doute son œuvre maîtresse (et la plus connue de ses compositions), et un opéra inachevé.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

(certaines sont sans numéro d'opus)

Pièces pour piano[modifier | modifier le code]

  • Sonates : n° 1 en fa majeur op. 1 ; n° 2 en ut majeur op. 5 ; n° 3 en mi bémol majeur op. 9 n° 1 ; n° 4 en ut majeur op. 9 n° 2 ; n° 5 en ut majeur op. 13 ; n° 6 en la bémol majeur op. 15 n° 1 ; n° 7 en sol mineur op. 15 n° 2 ; n° 8 en sol majeur op. 18 n° 1 ; n° 9 en fa mineur op. 18 n° 2 ; n° 10 en mi bémol majeur op. 18 n° 3 ; n° 11 en mi bémol majeur op. 20 ;
  • Pièces diverses : Variações sobre o 'Minueto Afandangado' (Fandango et variations) op. 4 ; Variações sobre um tema de Paesiello 'Nel cor piú non mi sento' (Introduction, cinq variations et fantaisie sur un air favori de Paisiello) op. 6 ; Capricho e Variações sobre o 'God Save The King' (Capriccio et variations sur 'God Save the King' ) en mi bémol majeur op. 8 ; Fantaisie en ut mineur op. 14 ; Ária Popular com Variações (Variations sur un chant populaire français) op. 15 n° 3 ; 12 études op. 19 ; Fantasia e Variações sobre a Ária de Mozart (Fantaisie et variations sur un thème de 'Die Zauberflöte' ) en sol mineur op. 21 ; Ária da Ópera 'Alessandro in Efeso' composta e arranjada para Piano (Variations sur un thème de 'Alessandro in Efeso' ) en si bémol majeur op. 22 ; Variations sur un thème de 'La Donna del Lago' de Rossini en mi mineur ; Valse.

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Quintette avec piano en mi bémol majeur op. 16 ; Sérénade pour piano, flûte, clarinette, 2 trompettes, hautbois et contrebasse en fa majeur ; Sonate pour violon et piano ;

Œuvres pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Concertos pour piano : n° 1 en mi bémol majeur op. 2 ; n° 2 en fa mineur op. 3 ; n° 3 en sol mineur op. 7 ; n° 4 en ré majeur op. 12 ;
  • Symphonies : n° 1 en mi bémol majeur op. 11 (créée à Paris en 1809, jouée à Londres l'année suivante) ; n° 2 en ré majeur (1835) ;
  • Pièces diverses : Ouverture en ut mineur ; Fantaisie pour piano ; Divertimento pour piano.

Œuvres chorales[modifier | modifier le code]

(avec orchestre)

  • Cantates : Hino lusitano (Hymne lusitanien) op. 10 ; À Paz da Europa (À la paix en Europe) op. 17 ;
  • Œuvres sacrées : Requiem À memória de Camões en ut mineur op. 23 (créé à Paris en 1819, publié aux éditions Leduc) ; Quatro Absolvições (Quatre absolutions) ; Libera me Domine en ut mineur (1835) ; Te Deum en fa majeur ; Messe en fa majeur ;
  • Opéra : Alessandro in Efeso, inachevé.

Lien externe[modifier | modifier le code]