Jison-in

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le hondō de Jison-in
Le tahōtō de Jison-in

Jison-in (慈尊院?) est un temple bouddhiste japonais situé dans la préfecture de Wakayama, qui marque le début de la route du pèlerinage Koyasan. Il fait partie des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii de la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Description[modifier | modifier le code]

Le complexe de Koyasan comprend :

  • Kongōbu-ji, construit par Kūkai en 816 comme l'étape principale du bouddhisme ésotérique sur un bassin montagneux à huit cent mètres d'altitude,
  • Jison-in, construit comme une dépendance administrative pour faciliter la construction et la gestion de Kongōbu-ji,
  • Niukanshōfu Jinja, construit comme un sanctuaire gardien pour protéger la propriété Niukanshofu de Kongobu-ji et
  • Niutsuhime Jinja, situé dans le bassin Amano entre Kongobu-ji et Jison-in. Étroitement liée à Koyasan, il consacre Koya Myōjin qui, selon la légende, a donné des terres à Kūkai quand celui-ci a choisi le complexe de Kongobu-ji, et Niu Myōjin qui l'a guidé.

Tous sont reliés par la route du pèlerinage Koyasan Choishimichi.

Source[modifier | modifier le code]

34° 17′ 42.69″ N 135° 33′ 00.67″ E / 34.2951917, 135.5501861 ()

Sur les autres projets Wikimedia :