Jimmy McCulloch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McCulloch.
Jimmy McCulloch en concert avec les Wings en 1976
Jimmy McCulloch en concert avec les Wings en 1976

Jimmy McCulloch est né le 4 juin 1953 à Glasgow, en Écosse. Il est mort d'une crise cardiaque due à une overdose de drogue, le 27 septembre 1979 à Maida Vale à Londres, en Angleterre. Il fut guitariste pour les Wings, Thunderclap Newman et Stone the Crows.

Il avait commencé sa carrière à l'âge de 11 ans, en formant un groupe, nommé The Jaygars à Cumbernauld (Écosse), avec son frère Jack à la batterie. Ils accompagnent des groupes qui passent dans le secteur comme The Who. Le groupe change de nom pour devenir One In a Million. Ils sortent deux singles avant leur éclatement en 1968. Double Sight, une compilation sur CD de ces derniers et d'autres chansons écrites et enregistrées par la bande, a été éditée en 2009.

En 1969, il fonde Thunderclap Newman. Avec l'aide de Pete Townshend, qui joue de la basse et se produit sous le pseudonyme de Bijou Drains, ils sortent la chanson Something in the Air. Ils lancent peu après leur album Hollywood Dream. De janvier 1971 jusqu'à la mi-avril 1971, le groupe avait fait une tournée en Angleterre, en Ecosse, en Hollande et en Scandinavie avant d'être démantelé à la fin avril de cette année.

En octobre 1971, McCulloch a joué de la guitare en concert avec John Mayall et les Bluesbreakers en Angleterre et en Allemagne. Jimmy fait ensuite partie de petits groupes, puis rejoint le groupe de blues de John Mayall, le temps d'une tournée.

Il fonde alors le Bent Frame, qu'il renomme assez rapidement Jimmy McCulloch Band. Il compose quelques chansons, mais il est vite appelé à rejoindre Stone the Crows, en juin 1972 pour remplacer le guitariste Leslie Harvey, qui avait été électrocuté sur scène.. En 1973, il intègre le groupe Blue puis Tundra.

Lorsque Paul McCartney décide d'enregistrer un album pour sa femme Linda, il fait appel à Jimmy. Il est ensuite engagé chez les Wings pour quelque temps. Avec eux, il composa les chansons Wino Junko et Medicine Jar. Il est ironique de noter que cette dernière chanson était une chanson contre la drogue. Colin Allen, ancien batteur de Stone the Crows, a écrit les paroles des deux chansons.

Pendant sa période avec les Wings, McCulloch a formé White Line avec son frère Jack à la batterie et Dave Clarke à la basse, claviers et chant. Ils ont joué plusieurs concerts impromptus et sorti un single, intitulé Call My Name / Too Many Miles. Un album de 13 titres, White Line - Complete, a été édité en 1994 sur le label Clarke's Mouse Records. Jimmy McCulloch et White Line étaient apparus sur le programme de télévision britannique "Supersonic", le 27 novembre 1976. En outre, McCulloch a enregistré et produit deux titres inédits de The Khyber Trifles et avaient occasionnellement joué en live (à Londres et dans leur ville natale de Glasgow) avec le groupe. Enfin, comme indiqué ci-dessus, il a joué de la guitare sur l'album de Roy Harper, Bullinamingvase, et l'album de Ricci Martin, Beached, en 1977.

En septembre 1977, McCulloch quitte les Wings avant la sortie de l'album London Town pour rejoindre Small Faces, reformé au cours de ce même mois. Il a joué de la guitare sur l'album des Small Faces 78 à l'ombre.

Au début de 1978, McCulloch a créé un groupe appelée Wild Horses avec Brian Robertson, Jimmy Bain et Kenney Jones, où il n'est resté que le printemps.

En 1979, McCulloch rejoint The Dukes. Sa dernière chanson enregistrée, Heartbreaker, paru sur leur album The Dukes.

McCulloch jouait sur une guitare Gibson SG et une Gibson Les Paul. Il a parfois joué de la guitare basse quand McCartney était au piano ou à la guitare acoustique.

McCulloch est mort d'insuffisance cardiaque causée par une overdose d'héroïne le 27 septembre 1979 dans son appartement à Maida Vale, au nord ouest de Londres. Il n'avait que 26 ans.