Jimmie Åkesson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jimmie Åkesson
Jimmie Åkesson en 2009
Jimmie Åkesson en 2009
Fonctions
Conseiller municipal de Sölvesborg
En fonction depuis le 20 septembre 1998
Député à la Diète nationale
En fonction depuis le 19 septembre 2010
Dirigeant des Démocrates suédois
En fonction depuis le 7 mai 2005
Prédécesseur Mikael Jansson
Biographie
Nom de naissance Per Jimmie Åkesson
Date de naissance 17 mai 1979 (35 ans)
Lieu de naissance Ivetofta
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Parti politique Démocrates suédois
Résidence Sölvesborg

Jimmie Åkesson (né le 17 mai 1979 à Ivetofta) est le chef du parti des Démocrates suédois (Sverigedemokraterna) depuis le 7 mai 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jimmie Åkesson siège au conseil municipal de Sölvesborg (comté de Blekinge) depuis 1998.

En tant que président du parti des Démocrates suédois il instaure une stratégie de normalisation en tentant d'éloigner les éléments jugés trop extrémistes, racistes et néo-nazis[1]. Lors des élections générales suédoises du 19 septembre 2010, Åkesson fut élu député au Riksdag avec 19 autres membres de sa liste. Lors des élections municipales organisées conjointement avec les scrutin législatif et comtal, la liste conduite par Åkesson arriva en troisième position avec un score de 11,77 % (1 306 voix).

Lors des élections générales suédoises de septembre 2014 le parti des Démocrates suédois obtient un score de 12,9 % ce qui fait de lui la troisième formation politique du pays[2]. L'ensemble des autres partis suédois refusent toutefois toute alliance ou rapprochement avec la formation politique jugée infréquentable.

La radio publique SR révèle, en septembre 2014, que le président des Démocrates suédois aurait misé plus de 50,000 € sur des sites de casino. Interrogé à ce propos Jimmie Åkesson déclare qu'il s'agit "d'une affaire tout à fait privée".

En octobre 2014, il annonce qu'il prend congé de la vie politique jusqu'à fin novembre 2014 à cause d'une « fatigue chronique »[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les subtils équilibres de l’extrême droite suédoise »
  2. « Suède: Jimmie Akesson, champion d'une extrême droite en plein essor. », sur L'Express
  3. « Akesson on sick leave for exhaustion »

Liens externes[modifier | modifier le code]