Jimi Plays Monterey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jimi Plays Monterey

Live par Jimi Hendrix
Sortie février 1986
Enregistré 18 juin 1967
Monterey International Pop Festival, Californie
Durée 41:02
Genre rock
Producteur Alan Douglas
Label Polydor

Albums par Jimi Hendrix

Jimi Plays Monterey est un album de Jimi Hendrix publié en 1986.

C'est sur les bons conseils de Paul McCartney que les organisateurs du Monterey International Pop Festival ont invité The Jimi Hendrix Experience, alors au sommet de sa popularité en Angleterre[1].

Leur performance du 18 juin 1967 est historique : de virtuellement inconnu aux États-Unis, le groupe est rapidement devenu culte dans les cercles rock, à défaut d'être véritablement connu du grand public[2]. Immortalisée par le film de D. A. Pennebaker, la réputation de showman de Jimi était faite pour les années à venir. Pour le meilleur et pour le pire. Car si Monterey est certainement l'un des meilleurs concerts de rock de tous les temps, Jimi Hendrix se tire une balle dans le pied vis-à-vis des musiciens sérieux qui le prendront pour un frimeur (même si un Miles Davis ne s’arrêtera pas à ça[3]), mais aussi vis-à-vis du public qui attendra de lui plus souvent un show qu’une performance strictement musicale. Une image particulière reste dans les mémoires : le moment où il sacrifie sa Stratocaster en l'immolant par le feu avant de la fracasser sur le sol.

Les titres[modifier | modifier le code]

Face 1

  1. Killing Floor
  2. Foxy Lady
  3. Like a Rolling Stone
  4. Rock Me Baby
  5. Hey Joe

Face 2

  1. Can You See Me
  2. The Wind Cries Mary
  3. Purple Haze
  4. Wild Thing

Les musiciens[modifier | modifier le code]

Un recueil bienvenu[modifier | modifier le code]

Des neuf titres de Jimi Plays Monterey, six étaient déjà connus des amateurs du guitariste.

En effet, une face de l'album Historic Performances Recorded at the Monterey International Pop Festival (1970), publié peu avant la mort de Jimi Hendrix, était consacrée à l'Experience (et l'autre à Otis Redding). Les quatre titres retenus étaient particulièrement intéressants pour les amateurs du guitariste : les reprises du Like a Rolling Stone de Bob Dylan, du Rock Me Baby de BB King et du Wild Thing des Troggs étaient alors inédites de la discographie officielle. Absent de la version US du premier album de l'Experience, on retrouvait aussi Can You See Me (qui était toutefois sur la version US de la compilation Smash Hits, publiée en 1969).

Hey Joe figurait sur la bande originale du film Jimi Hendrix publiée en 1973, et Killing Floor dû attendre 1984 pour être publié sur Kiss the Sky, une compilation signée Douglas datant de 1984. Les trois titres alors inédits étaient donc Foxy Lady, The Wind Cries Mary et Purple Haze. Ce n'est pas tout à fait un hasard, dans la mesure où ce sont les titres les moins forts de la performance. La publication de la bande originale du film Jimi Plays Monterey n'avait rien d'anecdotique pour autant : d'une part, elle restituait la performance dans sa globalité, d'autre part la qualité audio proposée était supérieure à celle des précédentes publications.

Contrairement au CD (où l'on entend le groupe se mettre en place pendant plus de deux minutes), le vinyle commence directement par la présentation du groupe par Brian Jones, alors guitariste des Rolling Stones.

Le film[modifier | modifier le code]

L'introduction de John Phillips (de The Mamas & The Papas, organisateur du festival avec Lou Adler) est judicieusement agrémentée d'une excellente version de Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band interprétée au Christmas On Earth Continued le 22 décembre 1967 à Londres, suivie d'un Wild Thing incomplet.

Le concert est précédé d'un clip du Monterey d'Eric Burdon and the New Animals.

Le concert historique de l'Experience au festival de Monterey (18 juin 1967) n'a pas été entièrement filmé :

  • L'équipe de D. A. Pennebaker a connu des problèmes lors de Can You See Me, mais ce titre ouvre le film sur l'incroyable performance de Denny Dent, décédé en 2004 ;
  • Purple Haze est incomplète, et sert de générique de fin.

Publié à la fin des années 80 en VHS par Douglas, le film de D. A. Pennebaker est désormais disponible en DVD : Jimi Plays Monterey/Shake! Otis at Monterey, couplé avec la performance d'Otis Redding.

Rééditions[modifier | modifier le code]

En 2007, Experience Hendrix LLC a publié Live at Monterey qui présente le même concert avec un mixage différent. Le DVD du même nom est légèrement plus complet que le film Jimi Plays Monterey.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. DVD The Jimi Hendrix Experience Live at Monterey (2007)
  2. Jimi Hendrix : Musician de Keith Shadwick
  3. Miles - l'autobiographie par Miles Davis avec Quincy Troupe