Jim Tracy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tracy.
Pix.gif Jim Tracy Baseball pictogram.svg
Jim Tracy (baseball).JPG
Voltigeur, manager
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
20 juillet 1980
Dernier match
30 septembre 1981
Statistiques de joueur (1980-1981)
Moyenne au bâton ,249
Coups de circuit 3
Points produits 14
Premier match (manager)
2 avril 2001
Dernier match (manager)
3 octobre 2012
Statistiques de manager (2001-2012)
Victoires-Défaites 856-880
 % Victoires ,493
Équipes

Manager

James Edwin Tracy (né le 31 décembre 1955 à Hamilton, Ohio) est un joueur et manager de baseball. Il a joué au poste de voltigeur pour les Cubs de Chicago des Ligues majeures en 1980 et 1981 puis dirigé les Dodgers de Los Angeles, les Pirates de Pittsburgh et les Rockies du Colorado.

Il a été nommé manager de l'année dans la Ligue nationale en 2009 avec les Rockies.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Carrière de manager[modifier | modifier le code]

Instructeur[modifier | modifier le code]

Jim Tracy est instructeur de banc avec les Expos de Montréal sous les ordres de Felipe Alou de 1995 à 1998 puis sous Davey Johnson chez les Dodgers de Los Angeles en 1999 et 2000.

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Pirates de Pittsburgh[modifier | modifier le code]

Rockies du Colorado[modifier | modifier le code]

Le 29 mai 2009, Tracy est nommé manager des Rockies du Colorado en remplacement de Clint Hurdle. Après avoir connu un début de saison très difficile, les Rockies se relèvent sous les ordres de Tracy et remportent 74 victoires contre seulement 42 défaites, pour un pourcentage de victoires de ,638. L'équipe se qualifie pour les séries éliminatoires comme meilleur deuxième dans la Ligue nationale. Il est presque unanimement élu manager de l'année dans la Ligue nationale[1].

Les Rockies déçoivent en 2011 avec 73 gains et 89 défaites. Ils ratent cette fois les éliminatoires. En 2012, ils connaissent la pire saison de leur histoire (64-98). Les lanceurs de l'équipe affichent la plus mauvaise moyenne de points mérités collective (5,22) du baseball cette saison-là[2] et une stratégie (baptisée Projet 5183 en référence à l'altitude, en pieds, du stade Coors Field) consistant à utiliser quatre lanceurs partants plutôt que cinq et limiter ceux-ci à 75 lancers par match avant de les remplacer par des releveurs est remise en question par les observateurs et ne connaît visiblement pas de succès[3]. Le 7 octobre 2012, Tracy démissionne[4]. En 602 parties à la barre du club, il a savouré 294 victoires contre 308 défaites.

Bilan de manager[modifier | modifier le code]

(Mis à jour après la saison 2007)

Équipe Année Saison régulière Séries éliminatoires
Vic. Déf.  % Vic. Place Vic. Déf.  % Vic. Résultats
LAD 2001 86 76 0,530 3e NL Ouest - - -
LAD 2002 92 70 0,567 3e NL Ouest - - -
LAD 2003 85 77 0,524 2e NL Ouest - - -
LAD 2004 93 69 0,574 1e NL Ouest 1 3 0,250 Série de division D 1-3 (Cardinals)
LAD 2005 71 91 0,438 4e NL Ouest - - -
PIT 2006 67 95 0,413 5e NL Centrale - - -
PIT 2007 68 94 0,419 6e NL Centrale - - -
COL 2009 74 42 0,638 2e NL Centrale - - - en cours
Totaux 636 614 0,509 1 3 0,250

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Tracy rewarded with NL Manager honor, Thomas Harding / MLB.com, 18 novembre 2009.
  2. (en) Team & League Standard Pitching, baseball-reference.com.
  3. (en) Rockies Reinvent Their Pitching Rotation, John Moore, New York Times, 14 juillet 2012.
  4. (en) Rockies manager Jim Tracy resigns, Arnie Stapleton, Associated Press, 7 octobre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]