Jim Sheridan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jim Sheridan

alt=Description de l'image Jim Sheridan.jpg.
Naissance 6 février 1949 (65 ans)
Drapeau de l'Irlande Dublin
Nationalité Drapeau de l'Irlande irlandaise
Profession Réalisateur
Films notables My Left Foot
Au nom du père
Réussir ou mourir

Jim Sheridan (né le 6 février 1949 à Dublin en Irlande) est un réalisateur, acteur, producteur et scénariste de cinéma irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Adolescent, Jim Sheridan évolue dans une petite troupe théâtrale fondée par son père. Après des études d'anglais et de philosophie à l'University College de Dublin, il consacre son temps au théâtre, assurant la direction artistique du Projects Art Centre de Dublin de 1976 à 1980, puis dirigeant l'Irish Arts Center cinq ans durant.

En 1989, il entame une filmographie fortement ancrée dans l'histoire de son pays. My Left Foot, qui relate la vie du peintre et écrivain paralytique Christy Brown, impose le comédien Daniel Day-Lewis et redonne un sang neuf au cinéma irlandais. Le film est notamment récompensé aux Oscars (nomination dans les catégories « meilleur film », « meilleur réalisateur » et « meilleur scénario », Oscar du meilleur acteur pour Daniel Day-Lewis et Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Brenda Fricker). Un an plus tard, Sheridan réalise The Field, drame traitant du combat d'un fermier, incarné par Richard Harris, face à des promoteurs immobiliers.

Jim Sheridan, qui officie en tant que scénariste sur tous ses films, retrouve Daniel Day-Lewis en 1993 pour Au nom du père, drame inspiré du procès à scandale des Quatre de Guildford (Guildford Four). Il poursuit sa collaboration avec l'acteur en 1997 avec The Boxer, histoire tragique d'un boxeur déchu sur fond de conflit irlandais.

Producteur de la plupart de ses films, mais également pour d'autres (Agnes Browne d'Anjelica Huston, Bloody Sunday de Paul Greengrass), Jim Sheridan fait, en 1998, une petite apparition en tant qu'acteur dans Le Général de John Boorman. En 2003, il met en scène son cinquième long-métrage, le drame In America.

Avec Curtis '50 Cent' Jackson comme acteur principal, il tourne le film Réussir ou mourir en 2004, biopic s'inspirant de la vie du rappeur. C'est Bono, le chanteur de U2, qui favorise la rencontre entre les deux. Deux ans après, le réalisateur réunit Tobey Maguire, Jake Gyllenhaal et Natalie Portman pour jouer dans le drame Brothers. Le film présente les rapports complexes entre deux frères très différents, ainsi que le traumatisme vécu par l'un d'entre eux après son engagement en Afghanistan.

En 2010, il s'attaque à la réalisation du thriller Dream House avec Daniel Craig, Naomi Watts et Rachel Weisz. Il s'agit d'une première pour le réalisateur, qui n'avait encore jamais tourné de thriller d'épouvante.

Filmographie[modifier | modifier le code]

En tant que réalisateur[modifier | modifier le code]

En tant qu'acteur[modifier | modifier le code]

En tant que producteur[modifier | modifier le code]

En tant que scénariste[modifier | modifier le code]