Jim Rutherford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rutherford.

Jim Rutherford

Description de cette image, également commentée ci-après

Rutherford en 2013

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 17 février 1949,
Beeton (Canada)
Entraîneur retraité
A entraîné Compuware Spitfires de Windsor
Compuware Ambassadors de Détroit
Activité 19861992
Joueur retraité
Position Gardien de but
Attrapait de la gauche
A joué pour LNH
Penguins de Pittsburgh
Red Wings de Détroit
Maple Leafs de Toronto
Kings de Los Angeles
LAH
Bears de Hershey
Nighthawks de New Haven
Red Wings de l'Adirondack
LCH
Wings de Fort Worth
Repêc. LNH 10e choix au total, 1969
Red Wings de Détroit
Carrière pro. 19691983
Poste
Titre Directeur général des Penguins de Pittsburgh
Activité Depuis 2014

James Earl "Jim" Rutherford (né le 17 février 1949 à Beeton en Ontario) est un joueur de hockey sur glace professionnel de la ligue nationale de hockey qui évolua au poste de gardien de but et défendit les couleurs des Red Wings de Détroit, des Maple Leafs de Toronto, des Penguins de Pittsburgh et des Kings de Los Angeles.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il fut d'abord repêché par les Red Wings au premier tour du repêchage amateur de la LNH 1969, 10e au total. Il disputa 29 parties chez les Wings de 1969 à 1971, partageant son temps entre les Wings et leur club école de Fort Worth. Il fut finalement réclamé par les Penguins au cours du repêchage intra-ligue de 1971. Il jouera de façon sporadique pendant 3 saisons chez les Penguins, avant de retourner à Détroit avec Jack Lynch en retour de Ron Stackhouse.

De 1973 à 1981, Rutherford porta l'uniforme rouge et blanc des Wings, s'attendant à tout moment à être remplacé par une nouvelle acquisition ou par un jeune talent. Ce fut d'abord Ed Giacomin qui vint lui ravir le titre de gardien numéro un, mais son jeu étant inconstant, il dut se résoudre à partager son temps entre les poteaux avec Rutherford.

En février 1976, les choses allaient bien pour Jim, qui venait d'égaler le record d'équipe alors détenu par Glenn Hall pour le plus grand nombre de blanchissages consécutifs, avec trois. Cette belle séquence fut cependant brisée par les Maple Leafs de Toronto qui virent donner une correction de 9-1 aux Wings. Ce fut ce soir-là que le défenseur des Leafs Ian Turnbull mit un terme à une séquence de 30 matches sans marquer en enfilant 5 buts, un record.

Suite au départ de Giacomin, ce fut Ron Low qui s'amena à Detroit. On s'attendait bien à ce qu'il supplante Rutherford, mais au contraire, il fit lui aussi montre de performances en dents de scie, ce qui amena Rutherford à disputer plus de matches. L'histoire se répéta dès la saison suivante, alors que le convoité Rogatien Vachon prend le chemin de Detroit. Rutherford dut encore une fois sauver les meubles. En 1980-81, c'est Gilles Gilbert qui est acquis par les Wings et finalement, Detroit avait en main un gardien qui réussit à jouer au niveau que l'on attendait de lui; c'en fut fait de Rutherford qui mit le cap pour Toronto, échangé le 4 décembre 1980 contre Mark Kirton. Il joua brièvement pour les Leafs, puis les Kings, qui l'obtinrent en 1981 contre un choix de 5e au repêchage d'entrée dans la LNH 1981 (Barry Brigley).

Finalement, le destin le mena une fois de plus chez les Red Wings en 1982, alors qu'il signe comme agent libre; cependant, le club, alors dans un virage jeunesse, favorisa Greg Stefan et Corrado Micalef dans les buts, ne laissant le pauvre Rutherford disputer qu'un seul match avant de prendre le chemin de la ligue américaine de hockey, où il termina sa carrière à Adirondack.

Il est depuis 1994 le directeur général des Whalers de Hartford/Hurricanes de la Caroline, qui gagnèrent la Coupe Stanley en 2006.

Lien externe[modifier | modifier le code]