Jim O'Neill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir O'Neill.
Jim O'Neill

Jim O'Neill (* 17 mars 1957 à Manchester, Angleterre) est un économiste à l'emploi de la firme Goldman Sachs. Il dirige la filière Goldman Sachs Asset Management[1]. Il est surtout connu pour ses analyses économiques concernant le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine. Il utilise le terme BRICs dès 2001 pour les désigner, dans son article Building Better Global Economic BRICs.[2]. Il est également l'auteur du sigle MIKT (en) pour désigner le groupe de pays Mexique, Indonésie, Corée du Sud et Turquie[3].

O'Neill a un intérêt pour le Forex. Il y obtient un certain succès. En 2005, Gavyn Davies (en) le décrit comme « le meilleur économiste de Forex de la dernière décennie »[trad 1],[4].

Le 5 février 2013, la banque annonce dans un communiqué que Jim O'Neill quittera ses fonctions dans le courant de l'année pour des raisons qui restent encore inconnues. Il s'agirait cependant selon plusieurs analystes d'un différend quant au positionnement stratégique de la filiale de gestion Goldman Sachs Asset Management[5].

En août 2013, Jim O'Neil déclare que l’acronyme « Bric » n’aurait plus aucun sens : « Si je devais le changer, je ne laisserais plus que le “C” », a-t-il remarqué. Avant d’ajouter ironiquement : « Mais cela ne ferait sans doute pas un excellent acronyme... » [6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « the top foreign-exchange economist anywhere in the world in the past decade. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The Outlook for Emerging Markets: From BRICs to the N-11 », The Chicago Council on Global Affairs (consulté le 12 mars 2009)
  2. (en) http://www.goldmansachs.com/our-thinking/archive/archive-pdfs/build-better-brics.pdf
  3. (en) Gwen Robinson, « Brics, MIKTs and O’Neill’s ‘lucrative lexicon’ », Financial Times, FT Alphaville,‎ 17 janvier 2011 (consulté le 14 novembre 2011)
  4. (en) « Meet Goldman's Rock Star », Business Week,‎ 7 mars 2005 (consulté le 12 mars 2009)
  5. (fr) « Jim O'Neill quittera Goldman Sachs dans l'année », Le Monde,‎ 7 février 2013 (consulté le 9 février 2013)
  6. « China Only BRIC Country Currently Worthy of the Title -O’Neill », sur 'The Wall Street Journal'

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]