Jim Mollison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Jim Morrison.

Jim Mollison

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Jim Mollison

Nom de naissance James Allan Mollison
Naissance 19 avril 1905
Glasgow, Écosse (Royaume-Uni)
Décès 30 octobre 1959 (à 54 ans)
Profession

James Allan (« Jim ») Mollison est un aviateur pionnier écossais, né le 19 avril 1905 et décédé le 30 octobre 1959. Il a établi plusieurs records au cours du développement de l'aviation dans les années 1930. Il fut marié à Amy Johnson (1903-1941), aviatrice elle aussi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 19 avril 1905 à Glasgow en Écosse, Mollison est attiré dès son plus jeune âge par l'aviation. À 18 ans, il obtient l'autorisation d'exercer dans la Royal Air Force, il devient alors le plus jeune officier du service. Après sa formation il est affecté au Waziristan[1].

À 22 ans il est nommé instructeur à la Central Flying School (en) (CFS) battant encore le record de jeunesse à ce poste. Peu après il est transféré à la réserve de la RAF et il consacre son temps à l'aviation civile. En 1928-1929, il est instructeur au South Australian Aero Club à Adélaïde, abandonnant ce poste pour devenir pilote de la Eyre Peninsular Airways et de l'Australian National Airways[1].

Tout en se faisant une réputation de playboy, Mollison était un pilote hautement qualifié qui, comme beaucoup d'autres, choisit de battre des records pour se « faire un nom ». En juillet-août 1931 il établit les records de vol Australie-Angleterre en huit jours et 19 heures et Angleterre-Afrique du Sud en quatre jours et 17 heures.

Jim Mollison et Amy Johnson en 1937.

Pendant un de ses vols commerciaux, il rencontre l'aviatrice non moins célèbre Amy Johnson, à qui il a demandé la main huit heures après leur rencontre, pendant le vol. Johnson a accepté et ils se sont mariés en juillet 1932, elle allait même briser le record de vol Angleterre-Afrique du Sud de son mari. Ils ont été surnommés Les Amoureux volants par la presse et le public.

Mollison a poursuivi ses tentatives de records. Le 18 août 1932 il fut le premier pilote à effectuer un vol solo transatlantique ralliant Portmarnock (Irlande) à Pennfield (en)au Nouveau-Brunswick (Canada). Ensuite, sa femme et lui ont commencé à planifier un vol record autour du monde. Le 22 juillet 1933, ils ont décollé du Pays de Galles, mais leur avion n'a pu atteindre le Connecticut aux États-Unis et il est endommagé à l'atterrissage. Ils furent blessés et leur avion démantelé par des chasseurs de souvenirs.

En octobre 1934, les Mollison ont pris part ensemble à la MacRobertson Air Race. Leur de Havilland DH.88 Comet Black Magic a mené la course et était en tête à Baghdad mais ils ont été contraints d'abandonner à Allahabad ayant dû utiliser du carburant non-aviation qui a endommagé leurs moteurs.

Leur mariage s'est mis à battre de l'aile ; ils étaient rivaux sur les mêmes compétitions et Mollison était parfois un gros buveur. Ils ont divorcé en 1938. Elle a repris son nom de jeune fille.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Tant Amy Johnson que Mollison ont servi dans l'ATA (Air Transport Auxiliary) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un incident majeur s'est produit, Mollison volait comme copilote avec Diana Barnato Walker. Leur Anson fut intercepté et abattu par des chasseurs de la Luftwaffe. Bien que l'avion ait été touché, les 12 passagers et membres d'équipage furent sains et saufs.

Amy Johnson a été tuée lors du transfert d'un avion en 1941.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Mollison s'installe plus tard à Londres où il tient un pub. Il a épousé Maria Clasina E Kamphuisle le 26 septembre 1949. En 1953, le Civil Aviation Authority Medical Board a révoqué sa licence des pilote. Il est mort le 30 octobre 1959.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Aitken 1991, p. 343.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aitken, Kenneth. "James Allan Mollison (The Speed Seekers)." Aeroplane Monthly, Vol. 19, No. 6, Issue no. 218, juin 1991.
  • (en) Valerie Moolman, Women aloft : (The Epic of Flight), Alexandria, Va, Time-Life Books,‎ 1981 (ISBN 0809432870).
  • Nesbitt, Roy. "What did Happen to Amy Johnson?" Aeroplane Monthly (Part 1) Vol. 16, no. 1, janvier 1988, (Part 2) Vol. 16, no. 2, février 1988.

Sur les autres projets Wikimedia :