Jezzine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir District de Jezzine
Jezzine
(ar) جزين
Vue de la ville de Jezzine
Vue de la ville de Jezzine
Administration
Pays Drapeau du Liban Liban
Gouvernorat Sud-Liban
District Jezzine
Démographie
Population 25 000 hab.
Géographie
Coordonnées 33° 32′ 24″ N 35° 35′ 01″ E / 33.540044, 35.58359 ()33° 32′ 24″ Nord 35° 35′ 01″ Est / 33.540044, 35.58359 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Liban (administrative)

Voir la carte administrative du Liban
City locator 13.svg
Jezzine

Géolocalisation sur la carte : Liban (relief)

Voir la carte topographique du Liban
City locator 13.svg
Jezzine

Jezzine, en arabe : جزين, est une ville du Liban du Sud, chef-lieu du District de Jezzine et située à 73 km de Beyrouth. Elle est réputée pour sa cascade haute de plus de 40 m et son artisanat. Son entrée est surplombée par une grande statue de la vierge au bord d'une falaise.

Site géographique[modifier | modifier le code]

La ville de Jezzine, chef-lieu du district de Jezzine se situe dans la partie méridionale du Mont-Liban sur les contreforts des monts de Niha (en arabe, Taoumat Niha) à une altitude moyenne de 1000 m. Elle est entourée de forêts de pins et de vignobles. Elle est bordée d'une haute falaise, le Chir qui surplombe les villages environnants. Le torrent qui traverse la ville (le Nabe‘ Jezzine) y forme ainsi une cascade haute de 40m[1] et constitue l'un des apports de la rivière Nahr Aray, elle-même branche mère du Nahr El Awali[2]. Jezzine est actuellement la principale ville majoritairement chrétienne du sud du Liban.

Le Caza de Jezzine abrite la plus grande forêt de pins pignons du bassin méditerranéen. Sa population est estimée à 20 500 habitants répartis sur les 56 localités du Caza (Qada'a), fortement touchées par l’émigration interne et externe.

Economie[modifier | modifier le code]

L'activité économique principale de Jezzine est le tourisme, la ville étant traditionnellement une des plus importantes destinations de villégiature estivale du sud du Liban. La ville est également réputée pour sa fabrication artisanale de couteaux, vendus dans son vieux souks[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Jezzine est dérivé de l'araméen et signifie "dépot" ou "réserve". Les statues et sarcophages découverts sur le site ville laissent penser qu'il s'agissait d'un lieu de stockage pour la ville de Saida. Jezzine se situe en effet sur l'ancienne route des caravanes qui reliait le littoral libanais au Chouf ainsi qu'à la plaine de la Bekaa puis la Syrie[3].

Jezzine est historiquement connue pour sa grotte (à 6km de la ville) qui a abrité en l'an 1633, l'émir Fakhr-al-Din II persécuté par le pouvoir ottoman qui lui reprochait ses velléités d’indépendance et son ouverture sur l’Occident. Auparavant, l'émir a été forcé d'abandonner son abri à la forteresse de Shaqif sur les monts Niha dont l'eau de source a été empoisonnée par ses persécuteurs. Nourri et protégé par les habitants de la région, l'émir finit par être arrêté après que les Ottomans eurent enfumé sa cachette dans la grotte[1],[4].


Dans l'histoire moderne, Jezzine a été le théâtre d'une bataille opposant les forces alliées et les forces de Vichy en 1941.

Sites remarquables[modifier | modifier le code]

A Jezzine:

  • Le Chir et les cascades en bordure de la ville
  • Le vieux souk
  • Le couvent Saint-Antoine (1774)
  • Le sérail ottoman (1898)
  • Le palais Sarhal

Dans les environs:

  • La grotte de Fakhr-al-Din II
  • La forêt de pins de Bkassine
  • Le couvent de Notre Dame de Machmouche
  • Le lac artificiel de Anan
  • Les caveaux des sanctuaires musulmans Nabi Micha[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Lebanon - Jezzine) » (consulté le 11 septembre 2013)
  2. « Reserve du Chouf » (consulté le 11 septembre 2013)
  3. (an) « Lebanon Hotels - Jezzine) » (consulté le 11 septembre 2013)
  4. (an) « Jezzine, ses grottes et cascades, ses environs) » (consulté le 11 septembre 2013)
  5. (an) « Discoverlebanon) » (consulté le 11 septembre 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]