Jeux vidéo James Bond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'agent secret James Bond a eu droit à de nombreuses aventures dans l'univers du jeu vidéo. Il pouvait s'agir d'adaptations ou d'aventures inédites.

Domark et Mindscape ont été les premiers éditeurs à exploiter la licence. Depuis la fin des années 1990, c'est le géant américain Electronic Arts qui en détient les droits, puis Activision.

Liste[modifier | modifier le code]


Date(s) de sortie d’origine[1]
Année(s) de sortie par plate-forme
1999 – PlayStation[1]
Notes

Date(s) de sortie d’origine[3]
Année(s) de sortie par plate-forme
2000 –Nintendo 64 et PlayStation[3]
2001 - Game Boy Color[3]
Notes
  • Le jeu est développé par Eurocom pour la Nitendo 64, par Black Ops Entertainment sur PlayStation et par 2n Productions. Le titre est édité par Electronic Arts[4].
  • Comme le précédent jeu, le scénario est tiré d'un film de la saga 007, en l’occurrence Le monde ne suffit pas de Michael Apted sortie en 1999[5].

1983[modifier | modifier le code]

1985[modifier | modifier le code]

1987[modifier | modifier le code]

1988[modifier | modifier le code]

1989[modifier | modifier le code]

  • Licence To Kill (Amiga, Atari ST, C64, DOS, MSX, Amstrad CPC, BBC Micro, ZX Spectrum)

1990[modifier | modifier le code]

1991[modifier | modifier le code]

1992[modifier | modifier le code]

1997[modifier | modifier le code]

1998[modifier | modifier le code]

2001[modifier | modifier le code]

2002[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

2005[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

Parodie[modifier | modifier le code]

Même dans les jeux vidéo, le célèbre agent secret n'a pas échappé à la parodie. La plus célèbre est la série des James Pond, un poisson agent secret.

Notes et références[modifier | modifier le code]