Jeux olympiques d'été de 1900

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeux olympiques d'été de 1900
Logo
Localisation
Pays hôte Drapeau de la France France
Ville hôte Paris
Date Du 14 mai au
Ouverture officielle par Pas d'ouverture officielle
Participants
Pays 24
Athlètes 997
(975 masc. et 22 fém.)
Compétition
Nombre de sports 19
Épreuves 85
Symboles
Serment olympique pas de serment
Flamme olympique pas de flamme
Mascotte pas de mascotte
Précédent 1896 Les cinq anneaux olympiques de cinq couleurs différentes 1904 Suivant

Les Jeux olympiques d'été 1900, Jeux de la 2e Olympiade de l'ère moderne, se tiennent à Paris en 1900 suite à la prise de décision dans ce sens à l'occasion du premier Congrès olympique (1894). Aucune cérémonie d'ouverture ou de fermeture au programme, mais le , un défilé des gymnastes a lieu dans le vélodrome de Vincennes lors de la fête fédérale de l'Union des sociétés de gymnastique de France.

Organisation[modifier | modifier le code]

  • Villes candidates : Pas de villes candidates. L'organisation de ces Jeux à Paris est inscrite au point 13 de la déclaration de rétablissement des Jeux olympiques du à l'occasion du premier congrès olympique[1].
  • Les organisateurs de l’Exposition universelle de 1900 répartissent les compétitions sur cinq mois dans le cadre des Concours internationaux d'exercices physiques et de sports. De profondes divisions existent entre Pierre de Coubertin et le comité d'organisation de l'exposition. Ce dernier juge le programme olympique « mesquin et indigne de la nation ». De plus l'idée de Jeux olympiques est, à l'époque, étrangère au public comme au monde sportif. Mais l'acharnement de Pierre de Coubertin pour imposer l'idée des Jeux olympiques débouche sur la reconnaissance des Concours internationaux comme Jeux olympiques au printemps 1899. Mais ni les affiches, ni le programme, ni les médailles de l'exposition présentent les Concours internationaux comme olympiques. Les Concours internationaux se sont si peu souciés de leur adoubement olympique que de nombreux athlètes moururent sans même savoir qu'ils avaient participé à des Jeux olympiques.
  • « S'il y avait un endroit au monde où l'on se montrait indifférent aux Jeux olympiques, c'était avant tout Paris. » Pierre de Coubertin, Mémoires Olympiques, Comité international olympique, Lausanne 1931.
  • Le succès des Concours internationaux, reconnus par Coubertin comme deuxième olympiade, a été considérable. « Le sport en 1900 a gravité autour de cet unique foyer, Paris » (Le Vélo), « Jamais le sport n'a été plus en honneur que cette année, jamais il n'a autant préoccupé la foule » (L'Auto-Vélo). Les Concours internationaux sont à la démesure de l'exposition : tous les pays sportifs sont représentés ainsi que la quasi-totalité des disciplines sportives pratiquées. Avec 58 731 participants, cette édition des Jeux constitue un record.
  • Avec la volonté de développer l'Est parisien, les concours sportifs de l'exposition devaient initialement se tenir au bois de Vincennes, desservi par la première ligne de métro parisien et des lignes de tramway électriques installées pour l'occasion. Mais, pour éviter des dépenses excessives et pour faire face au nombre important des épreuves, un tiers des épreuves seront finalement disputées sur d'autres sites.
  • Construction à Vincennes d'un vélodrome d'une capacité de 40 000 places (aujourd'hui vélodrome Jacques-Anquetil).

Faits marquants[modifier | modifier le code]

  • Les femmes firent leur première apparition aux Jeux modernes. Elles participèrent aux épreuves de tennis et de golf et de manière limitée ou marginale aux épreuves de tir, voile, équitation, croquet, pêche, ballons, sauvetage, aviron ainsi qu'aux épreuves scolaires.
  • La première femme à obtenir un titre de championne fut la joueuse de tennis britannique Charlotte Cooper.
  • Le Franco-Haïtien Constantin Henriquez de Zubiera, membre de l'équipe de rugby et de l'équipe de Tir à la corde, est le premier athlète noir à participer aux Jeux olympiques. Il est médaillé d'or en rugby.

Participants[modifier | modifier le code]

Pays Participants aux jeux de 1900.
  •      Pays participant pour la première fois.
  •      Pays ayant déjà participé.

Les Jeux olympiques de Paris en 1900 font partie des festivités proposées par l'Exposition universelle. De très nombreuses compétitions sportives impliquant 71 230 athlètes (dont 1 960 étrangers) se tiennent sous l'autorité des organisateurs de l'Expo. Certaines d'entre elles sont scolaires, purement franco-françaises où mettent au programme des disciplines assez inattendues comme certaines courses avec obstacles divers. Effectuer un tri cohérent parmi cet ensemble hétérogène relève du défi. Nombre d'auteurs se sont penchés sur la question, mais la fourchette de leurs estimations qui va de 1000 à 60 000 athlètes participants montre bien la difficulté de la tâche. Le Comité international olympique s'est très officiellement également penché sur cette question afin d'établir un palmarès cohérent pour cette olympiade. Selon les travaux du CIO, 997 athlètes de 24 nations se sont affrontés dans 90 épreuves dans 19 sports.

Les 24 délégations participantes
Afrique Amériques Asie Europe Océanie
0 pays 5 pays 1 pays 17 pays 1 pays

Héros des jeux[modifier | modifier le code]

  • L'Américain Alvin Kraenzlein remporte quatre épreuves d'athlétisme en trois jours.
  • L'Américain Raymond Clarence Ewry (« Ray Ewry ») remporte trois médailles d'or : saut en longueur sans élan, saut en hauteur sans élan, triple saut sans élan.
Sportifs les plus médaillés aux Jeux olympiques de 1900
Athlète Pays Sport médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'argent, Jeux olympiques médaille de bronze, Jeux olympiques Total
Alvin Kraenzlein Drapeau des États-Unis États-Unis Athlétisme 4 0 0 4
Konrad Stäheli Drapeau de la Suisse Suisse Tir 3 0 1 4
Ray Ewry Drapeau des États-Unis États-Unis Athlétisme 3 0 0 3
Irving Baxter Drapeau des États-Unis États-Unis Athlétisme 2 3 0 5
John Tewksbury Drapeau des États-Unis États-Unis Athlétisme 2 2 1 5
Emil Kellenberger Drapeau de la Suisse Suisse Tir 2 1 0 3
Charles Bennett Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Athlétisme 2 1 0 3
Hubert Van Innis Drapeau de la Belgique Belgique Tir à l'arc 2 1 0 3
Hugh Lawrence Doherty Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Tennis 2 0 1 3
Reginald Frank Doherty Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Tennis 2 0 1 3

Sports et disciplines[modifier | modifier le code]

Quatre concours ne sont pas organisés faute de participants : hockey, crosse, balle au tamis et courte paume.

Athletics pictogram.svg Athlétisme[modifier | modifier le code]

Finale du 800 mètres remportée par Alfred Tysoe.

Résultats : résultats détaillés

150 à 200 athlètes venus du monde entier encouragés par 2 000 à 3 000 spectateurs se retrouvent à la Croix-Catelan dans le bois de Boulogne pour y disputer sur les terrains du Racing Club de France les épreuves d'athlétisme (la piste d'athlétisme, en herbe, est toujours visible). Comme les Britanniques, qui viennent de se faire battre par les athlètes américains lors des championnats d'Angleterre, n'envoient que 8 athlètes à Paris, les Américains dominent facilement les épreuves. L'Américain Alvin Kraenzlein remporte quatre médailles d'or et étonne par sa facilité à franchir les haies : il est l'inventeur de la technique de franchissement moderne. Les Britanniques remportent cependant les courses de fond tandis que le Français Michel Théato remporte le marathon couru le long des fortifications.

Rowing pictogram.svg Aviron[modifier | modifier le code]

Résultats : résultats détaillés

Cricket pictogram.svg Cricket[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Le tournoi de cricket est organisé à Vincennes. Peu de spectateurs se sont déplacés : si ce sport est déjà sport professionnel et national en Angleterre, il est inconnu en France. Le tournoi est d'ailleurs disputé par seulement deux équipes (la Belgique et les Pays-Bas ayant déclaré forfait), l'une britannique, l'autre française mais composée par des Britanniques vivants à Paris.

Croquet pictogram.svg Croquet[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

C'est la seule fois que des épreuves de croquet seront organisées lors de Jeux olympiques.

La France remporte trois médailles d'or lors des épreuves de croquet.

Cycling (road) pictogram.svg Cyclisme[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Les épreuves sont organisées sur la piste du vélodrome de Vincennes construite pour l'occasion et regroupent l'ensemble des épreuves disputées à l'époque. Les meilleurs cyclistes mondiaux sont présents. À l'époque grâce à de nombreux équipements et au quotidien Le Vélo le cyclisme est le sport populaire par excellence et Paris sa capitale. Les épreuves ouvertes aux cyclistes professionnels sont les plus nombreuses et les plus disputées. Organisées en semaine, les finales n'attirent pas la foule espérée. Mais la course du Bol d'or (24 heures) passionne les Français malgré la défaite de Maurice Garin arrivé troisième. Avec seulement deux victoires, les Français, qui dominaient pourtant le cyclisme de l'époque, ont raté leurs Jeux.

Fencing pictogram.svg Escrime[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Les épreuves d'escrime, sont avec les épreuves d'athlétisme les épreuves qui réunissent le plus grand nombre d'athlètes étrangers.

  • Fleuret : 122 participants dont 36 étrangers venus principalement d'Italie et de Belgique.

Les épreuves de fleuret, sport éminemment français, occupent une place de choix. Elles ouvrent le programme des concours sportifs le 14 mai et sont disputées dans la salle des fêtes de l'exposition, sur le Champ-de-Mars. Des concours amateurs (élèves) et professionnels (professeurs) sont organisés. La France remporte la grande majorité des épreuves, et parvient à dominer l'Italie, sa rivale.

  • Épée : 155 tireurs dont 18 étrangers.

Les épreuves d'épée sont organisées sur la terrasse du jardin des Tuileries.

  • Sabre : 88 inscrits dont 59 étrangers.

Peu pratiqué en France, le sabre est dominé par les nations étrangères et plus particulièrement l'Italie. Les épreuves sont organisées dans la salle des fêtes de l'exposition, sur le Champ-de-Mars.

La France a obtenu une médaille d'or.

Football pictogram.svg Football[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Le tournoi de football association regroupe trois équipes et se déroule sur le vélodrome de Vincennes. Le Club français, champion de Paris est choisi pour représenter la France. Encore peu populaire, ce sport n'attire que 1 500 spectateurs pour assister au match entre la France et la Belgique.

Golf pictogram.svg Golf[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Les épreuves de golf sont organisées à Compiègne. Plus encore que le tennis, le golf est le sport de l'aristocratie et des milliardaires, aussi le Britannique Mackenzie Turpie, facteur à Saint Andrews (Écosse), fait sensation. Chez les hommes et plus encore chez les femmes les concours sont dominés par les Américains.

Gymnastics (artistic) pictogram.svg Gymnastique[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

En 1900, la gymnastique est avec le cyclisme le sport le plus populaire. Au cœur de l'éducation sportive de la Troisième République, elle est, selon Jules Ferry, «l'avant-garde pacifique de la patrie en arme». Aussi a-t-elle le privilège d'inaugurer le tout nouveau vélodrome de Vincennes.

4 manifestations sont organisées :

  • Les 3 et 4 juin se dispute la fête fédérale de l'Union des sociétés de gymnastique de France avec 8 050 gymnastes de toute la France;
  • Le 7 juin se déroulent les concours scolaires;
  • les 29 et 30 juillet les épreuves internationales individuelles de gymnastique;
  • le 2 septembre le concours de l'Association des sociétés de gymnastique de la Seine.

La victoire du Français Gustave Sandras dans le concours international individuel (16 épreuves) constitue la seule victoire française au concours général de gymnastique de l'histoire des Jeux. La France domine largement le concours puisque le premier étranger, un Suisse termine à la 19e place.

Swimming pictogram.svg Natation[modifier | modifier le code]

Les épreuves de natation sont organisées sur la Seine entre Courbevoie et le pont d'Asnières-sur-Seine, elles rassemblent 183 nageurs dont 66 étrangers et jusqu'à 5 000 spectateurs. Les Français qui découvrent la natation sportive sont très largement dominés. Selon le rapport officiel, le Hongrois Zoltán von Halmay aurait utilisé une technique alors inédite proche du crawl qui venait d'être introduite en Hongrie par les Australiens. Le crawl aurait alors été nagé pour la première fois aux Jeux.

Basque pelota pictogram.svg Pelote basque[modifier | modifier le code]

Pelote basque aux Jeux de 1900 à Paris.

résultats : résultats détaillés

Cette discipline est mal connue à Paris. Pourtant, la pelote basque est un sport professionnel pratiqué du Pays basque à l'Argentine. Pour attirer les joueurs professionnels, le comité d'organisation cherche à doter le concours de prix susceptibles de les attirer. Mais le budget global ne dépasse pas 3 000 francs, et les joueurs ne se précipitent pas. Trois équipes seulement participent à la compétition (deux espagnoles et une française).

Les épreuves disputées à Neuilly-sur-Seine les 17, 19 et 21 juin attirent un public nombreux d'environ 1 000 spectateurs, curieux de découvrir cette discipline.

Cette compétition voit la révélation du jeune joueur français Chiquito de Cambo bien que médaillé de bronze. L'actuel centre de pelote basque de Paris porte son nom.

Polo pictogram.svg Polo[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Les épreuves de polo sont disputées au Polo Club de Bagatelle. Le public n'est pas au rendez-vous et la Seconde Guerre des Boers prive la compétition de nombreuses équipes britanniques, la totalité des équipes australiennes et d'Amérique du Sud.

Rugby union pictogram.svg Rugby à XV[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Le tournoi de rugby qui regroupe trois équipes se déroule au vélodrome de Vincennes. 6 000 spectateurs assistent au match entre la France et la Grande-Bretagne. La France remporte le premier de ses quatre titres olympiques en sport collectif. Constantin Henriquez de Zubiera qui est aussi membre de l'équipe française de tir à la corde est le premier athlète noir à participer aux Jeux.

Equestrian pictogram.svg Équitation[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Pris en charge par la Société hippique française, les concours d'équitation sont parmi les mieux financés et sont disputés place de Breteuil, où a été construit un hippodrome éphémère.

8 pays sont représentés : France (103 engagés), Belgique (29), Italie (15), Russie (6), États-Unis (5). L'Espagne, l'Allemagne et l'Autriche n'ont qu'un seul engagé. La Seconde Guerre des Boers prive le concours des cavaliers britanniques.

Tennis pictogram.svg Tennis[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Les meilleurs joueurs du monde se retrouvent sur l'île de Puteaux, alors île Rothschild, qui dispose de dix courts en terre battue. Sur les 73 joueurs on compte 15 femmes : avec le golf, le tennis est la seule épreuve sportive ouverte aux femmes. Les Britanniques qui dominent le tennis à l'époque remportent tous les concours.

Shooting pictogram.svg Tir[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Les épreuves de tir se disputent au camp militaire de Satory et rassemblent 6 000 concurrents. Le concours international est organisé conjointement avec le 7e concours national : l'objectif est de juger du niveau moyen des tireurs du pays qui utilisent le fusil Lebel qui sera celui des Poilus. La domination française dans les épreuves internationales n'est pas probante, les tireurs français sont dominés par les Suisses et les Scandinaves. Quelques femmes participent au concours national.

Archery pictogram.svg Tir à l'arc[modifier | modifier le code]

Épreuve du tir à l'arc.

résultats : résultats détaillés

Les épreuves de tir à l'arc sont disputées du 28 mai au 20 août et rassemblent 5 254 tireurs dont 200 étrangers sur la pelouse de l'ancien vélodrome de Vincennes.

Sailing pictogram.svg Voile[modifier | modifier le code]

  • Les régates sur la Seine.

Les régates des voiliers de moins de 10 tonneaux sont organisées sur le plan d'eau de Meulan. 66 voiliers y participent.

  • Les épreuves en mer au Havre.

Les régates des voiliers de plus de 10 tonneaux sont organisées au large du Havre par la Société des régates du Havre. Les voiliers sont divisés en deux catégories : plus de 20 tonneaux et de 10 à 20 tonneaux. Les épreuves sont disputées en août sur une mer agitée.

Water polo pictogram.svg Water-polo[modifier | modifier le code]

résultats : résultats détaillés

Organisées à Courbevoie, le tournoi de water-polo a été très facilement gagné par l'équipe britannique qui a profité de sa domination pour faire le spectacle devant les 5 000 spectateurs.

Autres disciplines sportives[modifier | modifier le code]

Les autres disciplines inscrites aux concours d'exercices physiques et de sports de l'Exposition universelle de 1900 ne sont pas considérées par le CIO comme des concours olympiques : la pêche à la ligne, les boules lyonnaises et la pétanque, le tir de canon, le combat de feu, les épreuves de cerf-volant, de pigeon voyageur, de football américain, de baseball, de football gaélique, de hurling, de sauvetage (manœuvres de pompes à incendie, sauvetage sur l'eau, premiers secours aux blessés civils et militaires), de motonautisme.

Les concours se divisent en deux catégories :

Les épreuves d'endurance (cinq) permettent de tester les véhicules, la qualité des moteurs, la consommation, la facilité de la conduite. Ces épreuves sont disputées à Vincennes.

La course Paris-Toulouse-Paris. 1 448 km. Sur les 55 véhicules présents au départ seuls 18 franchissent la ligne d'arrivée (8 voitures, 3 voiturettes, 7 motocycles). Alfred Velghe, le grand pilote du moment et vainqueur de la première catégorie (+ 400 kg) a réalisé une moyenne de 65 km/h au volant d'une Mors munie de pneumatiques Michelin. Renault domine la catégorie des voiturettes (-400 kg), et impose le concept nouveau de petite voiture. Louis et Marcel Renault (vainqueur en voiturettes) participent à la course au volant de leurs voitures.

Épreuve de courses de ballon.

Alors que les pionniers de l'aéronautique réalisent leur premiers exploits, les courses de ballons sont alors le sport à la mode et constituent l'événement des Jeux olympiques et de l'exposition elle-même. Le comité d'organisation souhaite donner une grande importance à ces épreuves en souvenir du rôle joué par les ballons lors du siège de Paris en 1871 et construit un immense hangar métallique. Une foule nombreuse se presse à Vincennes à proximité du nouveau vélodrome, le long de l'avenue de Charenton, pour assister aux 15 épreuves organisées du 17 juin au 9 octobre auxquelles participent 46 ballons pour 156 vols au total.

Parmi les faits marquants durant les épreuves, une tempête le 17 juin au soir, faillit coûter la vie à plusieurs aéronautes. Le 23 septembre, dans le concours d'altitude sans handicap, Jacques Balsan réussit l'exploit d'atteindre 8 558 mètres d'altitude. Parti le 30 septembre dans la course de distance sans handicap, porté par les vents d'ouest Henry de La Vaulx se pose en Pologne, près de Varsovie. Mais, au terme d'une troisième course de distance, Henry de La Vaulx parvient à poser son ballon le 10 octobre près de Kiev. Il a parcouru, en deux jours, en ballon, 1 925 km.

L'épreuve de tir à la corde est organisée avec les compétitions d'athlétisme à la Croix-Catelan. Les Américains dont trois tireurs participent à l'épreuve du lancer du marteau déclarent forfait et sont remplacés au pied levé par une équipe scandinave qui remporte facilement les deux manches contre l'équipe française. À la fin de la journée une rencontre impromptue entre Scandinaves et Américains est organisée, mais elle n'ira pas à son terme : les Américains ont été aidés par des spectateurs alors qu'ils allaient perdre.

Les épreuves de tir aux pigeons vivants se déroulent au Cercle du bois de Boulogne. On peut encore voir celui-ci tel qu'il était en 1900. Maurice Faure termine second du concours du Grand Prix de l'Exposition universelle (6 pigeons tirés à 27 mètres, par 54 participants), à 1 point du Belge de Lundgen, troisième l'australien McKintosh (vainqueur du concours à l'arc de Game Shooting). Dans l'autre concours (1 pigeon tiré à 25 mètres, par 166 participants) dit Grand Prix du Centenaire, McKintosh sort vainqueur, devant le marquis espagnol de Villaviciosa, également à 1 point.

Il y a 193 inscrits au départ du Grand Prix de l'Exposition (un record pour une épreuve de tir aux pigeons vivants), et 7 nations sont représentées : Belgique, États-Unis, Espagne, France, Grande-Bretagne et Italie, avec sans doute les meilleurs fusils du moment.

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Ce classement est officialisé par le comité international olympique et ne prend pas en compte certaines épreuves scolaires et ouvertes aux seuls Français, professionnelles ou purement festives (course en sac, notamment). La France, pays organisateur, remporte 94 médailles dont 25 en or.

Tableau des médailles officiel[2]
Rang Pays médaille d'or, Jeux olympiques médaille d'argent, Jeux olympiques médaille de bronze, Jeux olympiques Total
1 Drapeau de la France France 25 39 30 94
2 US flag 45 stars.svg États-Unis 19 14 14 47
3 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 15 6 9 30
4 Olympic flag.svg Équipe mixte 6 3 3 12
5 Drapeau de la Suisse Suisse 6 2 1 9
6 Drapeau de la Belgique Belgique 5 5 5 15
7 Flag of the German Empire.svg Empire allemand 4 2 2 8
8 Flag of Italy (1861-1946).svg Italie 2 2 0 4
9 Flag of the United Kingdom.svg Australie 2 0 3 5
10 Drapeau du Danemark Danemark 1 3 2 6
11 Flag of Hungary (1867-1918).svg Hongrie 1 2 2 5
12 US flag 45 stars.svg Cuba 1 1 0 2
13 Canadian Red Ensign 1868-1921.svg Canada 1 0 1 2
14 Flag of Spain (1785-1873 and 1875-1931).svg Espagne 1 0 0 1
15 Flag of the Habsburg Monarchy.svg Autriche 0 3 3 6
16 Drapeau de la Norvège Norvège 0 2 3 5
17 Inde britannique Inde britannique 0 2 0 2
18 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0 1 3 4
19 Flag of Bohemia.svg Bohême 0 1 1 2
20 Flag of Mexico (1893-1916).svg Mexique 0 0 1 1
Swedish civil ensign (1844–1905).svg Suède 0 0 1 1
Total 89 88 84 261

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Coll., Les Jeux olympiques, Paris, L'Equipe, 2003, p. 38-51
  • Henri Charpentier et Euloge Boissonade, 100 ans de Jeux olympiques, Paris, France-Empire, 1996, p. 49-58
  • André Drevon, Les Jeux olympiques oubliés, Paris 1900, CNRS éditions, Paris, 2000.
  • Rapports officiels des Concours internationaux d'exercices physiques et de sports, Imprimerie nationale, Paris : trois rapports officiels Lien 1 Lien 2 (formats .PDF).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :