Jeux interalliés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Jeux interalliés (en anglais : Inter-Allied Games) sont une compétition multisports internationale organisés par les Alliés de la Première Guerre mondiale en 1919 à Paris.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Ils se tiennent du 22 juin au 6 juillet 1919 au stade Pershing, qui vient d'être construit dans le bois de Vincennes par l'armée américaine et le mouvement de jeunesse YMCA. Le stade est considéré comme un cadeau des États-Unis à la France. Il tient son nom du général américain John Pershing.

La compétition n'est ouverte qu'au personnel militaire ayant participé aux combats de la Première Guerre mondiale. 18 nations participent. Les épreuves incluent de l'athlétisme, de la natation, du baseball, du football, du rugby à XV, du basketball, du tennis, de la boxe, de l'équitation, du tir et de la lutte[1].

Athlètes[modifier | modifier le code]

Plusieurs athlètes d'un niveau notable remportent des médailles d'or, parmi lesquels le lutteur américain Ralph Parcaut (en), le boxeur américain Gene Tunney et le nageur américain Norman Ross. La seule médaille d'or française est remportée par Jean Vermeulen, dans les épreuves d'endurance (marathon adapté) et de cross-country[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Thierry Terret, « Le Comité International Olympique et les “olympiades militaires” de 1919 », OLYMPIKA; The International Journal of Olympic Studies - Volume VIII - 1999
  2. (en) INTER-ALLIED GAMES, gbrathletics.com

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Terret, Les Jeux interalliés de 1919: sport, guerre et relations internationales, Éditions L'Harmattan,‎ 2003 (ISBN 2747536947)

Annexes[modifier | modifier le code]