Jesse L. Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brown.
Jesse L. Brown (1949).
Jesse L. Brown a bord de son Chance Vought F4U Corsair (1950).

Jesse LeRoy Brown, né le 13 octobre 1926 à Hattiesburg et mort au combat le 4 décembre 1950 lors de la bataille du réservoir de Chosin, est le premier aviateur naval afro-américain de la marine des États-Unis. Récipiendaire de la Distinguished Flying Cross, il est également le premier officier de marine américain tué dans la guerre de Corée.

Né dans une famille pauvre dans l'État du Mississippi, Brown s'intéresse aux avions dès son jeune âge. Nonobstant le fait qu'il vivait à une époque de racisme institutionnalisé, Brown a été diplômé au lycée comme salutatorian (en) et, plus tard, il a reçu un diplôme de l'université d'État de l'Ohio. Brown s'est enrôlé dans la marine des États-Unis en 1946 et est devenu cadet (midshipman) un an plus tard. Pendant ce temps, il s'est marié, en violation des règlements de la marine. Brown a obtenu son brevet militaire de pilote le 21 octobre 1948 avec une couverture de la presse américaine. Il a ensuite été affecté à l'escadron de chasse 32 (en) à bord de l'USS Leyte.

Au début de la guerre de Corée, le Leyte a été envoyé vers la péninsule coréenne et y arriva en octobre 1950. Brown, alors aspirant (ensign), a volé vingt missions de combat avant que son Chance Vought F4U Corsair s'écrase sur une montagne le 4 décembre 1950 lors d'une mission de soutien des troupes au sol lors de la bataille du réservoir de Chosin. Brown est mort de ses blessures en dépit des efforts déployés par son ailier Thomas J. Hudner, Jr. qui a intentionnellement écrasé son propre avion pour tenter de le sauver — Hudner recevra plus tard la Medal of Honor pour cet acte.

Les succès de Brown dans l'armée des États-Unis, avec la ségrégation raciale puis après celle-ci, ont été immortalisés dans plusieurs livres. La frégate USS Jesse L. Brown a été nommé en son honneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]