Jerzy Szmajdziński

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jerzy Szmajdziński
Jerzy Szmajdziński le 8 février 2005au Pentagone
Jerzy Szmajdziński le 8 février 2005
au Pentagone
Fonctions
Vice-président de la Diète de Pologne
6 novembre 200710 avril 2010
Président Bronisław Komorowski
Législature VIe
Prédécesseur Wojciech Olejniczak
Successeur Jerzy Wenderlich
Président du groupe SLD à la Diète
26 octobre 20064 novembre 2007
Législature Ve
Prédécesseur Wojciech Olejniczak
Successeur Wojciech Olejniczak
Ministre de la Défense nationale
19 octobre 200131 octobre 2005
Président du Conseil Leszek Miller
Marek Belka
Gouvernement Miller
Belka I et II
Prédécesseur Bronisław Komorowski
Successeur Radosław Sikorski
Biographie
Nom de naissance Jerzy Andrzej Szmajdziński
Date de naissance 9 avril 1952
Lieu de naissance Wrocław (Pologne)
Date de décès 10 avril 2010 (à 58 ans)
Lieu de décès Smolensk (Russie)
Parti politique SLD (1999-2010)
SDRP (1990-1999)
PZPR (1973-1990)
Diplômé de Université d'économie
de Wrocław

Jerzy Andrzej Szmajdziński, né le 9 avril 1952 à Wrocław et mort le 10 avril 2010 à Smolensk, est un homme politique polonais membre de l'Alliance de la gauche démocratique (SLD).

Biographie[modifier | modifier le code]

Un jeune cadre du régime communiste[modifier | modifier le code]

Étudiant en électronique à Wrocław entre 1966 et 1971, il adhère au Parti ouvrier unifié polonais (PZPR) en 1973. Il sort deux ans plus tard diplômé de l'université d'économie de Wrocław. Il est élu président de l'Union de la jeunesse socialiste polonaise (ZSMP) en 1984, député à la Diète en 1985 et membre du comité central du PZPR en 1986.

Il intègre en 1988 le comité national olympique (PKO) et devient en 1989 le directeur du département de l'Organisation du comité central du parti.

Une figure du Parlement[modifier | modifier le code]

Il perd l'ensemble de ses fonctions à la chute du régime communiste et rejoint la Social-démocratie de la République de Pologne (SDRP), issue du PZPR. Candidat aux élections législatives de 1991, il est réélu député à la Diète. À la suite des élections de 1993, il est porté à la présidence de la commission de la Défense nationale.

Avec la victoire de la droite aux élections de 1997, la SDRP retourne dans l'opposition. Il en prend la présidence du groupe parlementaire, puis devient vice-président du parti sous la direction de Leszek Miller.

Un social-démocrate de première importance[modifier | modifier le code]

En 1999, il rejoint l'Alliance de la gauche démocratique, dont il devient aussitôt vice-président. Le 19 octobre 2001, à la suite de la victoire de la SLD aux élections législatives, il est nommé ministre de la Défense nationale dans le gouvernement mené par Miller. Ce dernier est remplacé par Marek Belka le 2 mai 2004, sans que la position de Jerzy Szmajdziński ne soit affectée.

Après l'élection du jeune Wojciech Olejniczak à la direction du parti, il n'est pas reconduit dans ses responsabilités de vice-président. Aux élections de 2005, qui voient un effondrement de la SLD, il est réélu pour un nouveau mandat parlementaire. Le 26 octobre 2006, il prend la succession d'Olejniczak à la direction du groupe parlementaire.

Réélu une fois encore en 2007, sous les couleurs de la coalition Gauche et démocrates (LiD), il est choisi par le centre-gauche comme nouveau vice-président de la Diète. Il prend ses fonctions le 4 novembre et renonce donc à présider le groupe parlementaire.

Le 1er juin 2008, il retrouve ses fonctions de vice-président de la SLD, sous l'autorité du nouveau président Grzegorz Napieralski. En 2009, en prévision de l'élection présidentielle, il est investi candidat des sociaux-démocrates.

Décès dans le crash de Smolensk[modifier | modifier le code]

Il perd la vie au lendemain de son 58e anniversaire, lors du crash de l'avion présidentiel à Smolensk le 10 avril 2010. Privée de son candidat, la SLD choisit Grzegorz Napieralski pour le remplacer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]