Jerry Andrus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jerry Andrus

alt=Description de l'image RubberMaskJA.jpg.
Naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Jerry Andrus.

Jerry Andrus (28 janvier 1918 – 26 août 2007) était un magicien et écrivain américain connu mondialement pour son activité de prestidigitation.

Andrus est né le 28 janvier 1918, à Sheridan, Wyoming[1]. À l'âge de 10 ans, sa famille déménage à Albany, en Oregon, où il vécut jusqu'à sa mort en 2007. À 12 ans, Andrus s'est intéressé à l'art de l'illusion après avoir assisté à une séance médiumnique. Il a rejoint la Société internationale des magiciens junior à l'âge de 16 ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

Magie[modifier | modifier le code]

Magicien autodidacte, Andrus a préféré développer son propre style plutôt que d'apprendre le métier tel qu'il est traditionnellement transmis d'un magicien à un autre, pour finalement devenir l'un des meilleurs exécutant de close-up[1],[2]. Il était reconnu par de nombreux magiciens contemporains célèbres, tels que Lance Burton, Doug Henning, et Penn & Teller, pour sa maîtrise unique du close-up et de la prestidigitation[1].

Les magiciens de cartes internationaux respectaient Andrus pour son "coup de maître", un tour de prestidigitation classique sans mouvement superflu[3].

Il fut l'un des premiers artistes en représentation au Magic Castle, un cabaret d'Hollywood et y apparut semi-annuellement jusque peu avant sa mort[1].

Illusions[modifier | modifier le code]

Andrus a créé ses illusions dans sa maison de l'Oregon, qu'il a surnommé The Castle of Chaos en référence aux nombreux tours qu'il y a créé et collectionné au fil des années avec l'espoir de les utiliser un jour pour « en faire quelque chose de spectaculaire »[4].

En 1954, Andrus a inventé les célèbres « Linking Pins » (épingles à nourrice accrochées), un tour de close-up dans lequel les épingles de sûreté fermées sont rapidement reliées entre elles par deux, trois puis en chaînes[5].

Scepticisme[modifier | modifier le code]

Sceptique scientifique et agnostique déclaré, Andrus a souvent donné des conférences lors de congrès scientifiques et sceptiques, y pratiquant ses illusions d'optique et tours de magie pour démontrer la facilité avec laquelle l'esprit peut être dupé par l'œil, ce qu'il expliquait par une forme de science cognitive, postulant que parce que le cerveau peut travailler à un niveau inconscient, il peut avoir une perception erronée d'expériences sensorielles normales.

Jerry Andrus en action à la Skeptic Toolbox, les ateliers dits « Boîtes à outils du sceptique », 2004.

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

Livres et notes de cours[modifier | modifier le code]

  • Andrus Deals You in (1956)
  • Sleightly Miraculous (1961)
  • Special Magic (notes de cours pour la tournée au Japon en 1974) (1974)
  • More Sleightly Slanted (notes de cours) (1977)
  • Andrus Card Control (avec Ray Hyman) (2000)
  • Kurious Kards and $5 Trix (2001)
  • Safety Pin-Trix

Vidéos et DVD[modifier | modifier le code]

  • Jerry Andrus: A Lifetime of Magic – Volume 1 (2001)[6]
  • Jerry Andrus: A Lifetime of Magic – Volume 2 (2001)[6]
  • Jerry Andrus: A Lifetime of Magic – Volume 3 (2001)[6]

Médias[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • A Thing of Wonder: The Mind & Matter of Jerry Andrus (2002)[7]
  • Andrus: The Man, The Mind and the Magic (2008)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Neary, Robert; Smith, Tyson. Andrus, the Man, the Mind & the Magic (Documentary film).
  2. Nancy Raskauskas, « The genuine magician », Corvallis Gazette Times,‎ octobre 23, 2008 (lire en ligne)
  3. (en) Edmonds Greg, « Jerry Andrus », International Brotherhood of Magicians (consulté le octobre 26, 2008)
  4. (en) « Jerry Andrus », SandLotScience.com (consulté le octobre 25, 2008)
  5. (en) « Linking Pins », Magictricks.com (consulté le octobre 26, 2008)
  6. a, b et c (en) « Jerry Andrus », Meir Yedid Magic (consulté le 25 octobre 2008)
  7. (en) « A Thing of Wonder », Archipelago (consulté le 26 octobre 2008)