Jeremy Silman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jeremy Silman

Description de l'image  Silman0201 020.jpg.
Naissance 28 août 1954 (59 ans)
Del Rio, Texas, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Joueur d'échecs

Jeremy Silman (né le 28 août 1954 à Del Rio aux États-Unis) est un maître international du jeu d'échecs de nationalité américaine, auteur de plusieurs livres, la plupart sur les échecs.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeremy Silman est l'auteur de plus de 35 livres, la plupart sur le jeu d'échecs mais aussi sur les jeux de casino. Il a été le consultant pour le film Harry Potter à l'école des sorciers en 2001 pour lequel il a supervisé les coups joués lors du tournage des parties d'échecs[1]. Il a contribué aux magazines New in Chess[2], Chess Life et Players Chess News.

Il a remporté l'US Open en 1981, l'American Open et le National Open et a été l'entraîneur de l'équipe nationale américaine junior.

Il a obtenu le titre de maître international en 1988.

Il a publié le roman Autobiography of a Goat en 2013, dont il précise lui-même qu'il s'agit d'un roman « pour adultes uniquement », contenant des scènes de sexe et d'usage de drogue[3].

Description des œuvres de Jeremy Silman[modifier | modifier le code]

La Méthode Silman pour maîtriser les finales aux échecs[modifier | modifier le code]

Dans ce livre publié pour la première fois aux États-Unis en 2007, Jeremy Silman propose d'étudier les finales en les regroupant en neuf chapitres selon le classement Elo du lecteur qui les étudie. Le premier chapitre est pour le niveau « débutants - sans côte - 999 », avec les finales basiques (deux tours contre roi, roi et dame contre roi seul) et les risques de Pat. Le quatrième chapitre (« Classe « C » - 1400-1599 » est le plus long du livre car il correspond à un niveau moyen de joueur de tournoi et plusieurs importantes notions à acquérir[4]. On y trouve les finales de roi et pion contre roi, ainsi que la position de Lucena que l'auteur qualifie de « mère de toutes les finales de tour[5] », la position de Philidor, qui est selon lui « un concept défensif fondamental[6] », ainsi que, entre autres, les finales de pièce mineures. Le chapitre 8 aborde les finales pour maîtres et le dernier les « finales pour le pur plaisir. »

Il faut noter que le livre n'aborde absolument pas la finale « roi, fou et cavalier contre roi seul », l'auteur la trouvant difficile et estimant qu'elle est trop rare pour valoir les quelques heures d'études de son apprentissage. Il dit ne l'avoir rencontrée qu'une seule fois dans toute sa carrière et que, par exemple, ni John Watson ni William John Donaldson (en) n'ont jamais eu à la jouer[7].

Œuvres publiées traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Comment mûrir son style aux échecs, Éditions Échecs et Maths (Montréal)
  • Mûrir son style par l'exemple : ou comment tirer parti des déséquilibres aux échecs, Échecs et Maths (Montréal),‎ 2001, 433 p. (ISBN 1-895525-07-1)
  • Le cerveau de l'amateur mis à nu, ou comment transformer vos échecs en maîtrise, Éditions Échecs et Maths
  • La Méthode Silman pour maîtriser les finales aux échecs : du débutant jusqu'au maître, Échecs et Maths,‎ 2008 (Edition canadienne), 2007 pour l'édition originale, 523 p. (ISBN 1-895525-18-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Harry Potter's Chess Teacher Robert Coontz, The Muse Fan Page, septembre 2002
  2. Jeremy Silman - Articles, New in Chess
  3. (en) Annonce de la sortie du livre par Jeremy Silman sur le site chess.com
  4. La Méthode Silman pour maîtriser les finales aux échecs, p.90
  5. La Méthode Silman pour maîtriser les finales aux échecs, p.121
  6. La Méthode Silman pour maîtriser les finales aux échecs, p.126
  7. La Méthode Silman pour maîtriser les finales aux échecs, introduction, p.xiii

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :