Jeremy Guthrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Jeremy Guthrie Baseball pictogram.svg
AAAA4996 Jeremy Guthrie.jpg
Royals de Kansas City - No  11
Lanceur partant
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
28 août 2004
Statistiques de joueur (2004-2014)
Victoires-défaites 83-100
Moyenne de points mérités 4,23
Retraits sur des prises 962
Équipes

Jeremy Shane Guthrie (né le 8 avril 1979 à Roseburg, Oregon, États-Unis) est un lanceur droitier de baseball évoluant en Ligue majeure avec les Royals de Kansas City.

Carrière[modifier | modifier le code]

Carrière scolaire et universitaire[modifier | modifier le code]

Natif de Roseburg (Oregon), Jeremy Guthrie grandi à Ashland (Oregon). Il joue au baseball, basket-ball et football américain (quarterback) pour son lycée, l'Ashland High School. Il est drafté par les Mets de New York en 1997[1] à la fin de ses études secondaires, mais il ne signe pas. Il passe ensuite un an à la Brigham Young University avant de partir pour deux ans en mission en Espagne pour les Mormons[2]. Durant cette période, il abandonne la pratique sportive. Il retrouve les bancs universitaires et les terrains de sport à partir de l'automne 2000 à Stanford.

Il est drafté une deuxième fois en juin 2001 par les Pirates de Pittsburgh[3], mais refuse de signer. Il rejoint finalement les rangs professionnels après la draft de juin 2002 où il est sélectionné par les Indians de Cleveland au premier tour (22e choix)[4]. Il perçoit un bonus de deux millions dollars à la signature de son premier contrat professionnel le 3 octobre 2002.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Guthrie en 2012 durant son bref séjour avec les Rockies du Colorado.

Guthrie passe deux saisons en Ligues mineures avant d'effectuer ses débuts en Ligue majeure le 28 août 2004 avec les Indians.

Il est transféré aux Orioles de Baltimore le 29 janvier 2007 via un ballottage. Il joue cinq saisons à Baltimore et remporte 10 victoires ou plus lors de trois saisons consécutives : 10 en 2008 et 2009 et 11 en 2010. Cependant, pour une équipe qui termine chaque fois en dernière place de sa division[5], Guthrie mène le baseball majeur avec 17 défaites lors des saisons 2009 et 2011.

En mars 2009, il est membre de l'équipe des États-Unis demi-finaliste de la Classique mondiale de baseball.

Le 6 février 2012, les Orioles échangent Guthrie aux Rockies du Colorado contre les lanceurs Jason Hammel et Matt Lindstrom[6].

La saison 2012 des Rockies est difficile, et les performances de Guthrie sont de la même veine : après 19 matchs, dont 15 départs, sa moyenne de points mérités s'élève à 6,35 en 90 manches et deux tiers lancées. Il n'a que 3 victoires contre 9 défaites et est le lanceur de la Ligue nationale qui a, à ce moment, accordé le plus de coups de circuit aux frappeurs adverses : 21 en tout, dont 14 alloués au Coors Field de Denver[7], stade réputé favorable aux cogneurs de longues balles.

Royals de Kansas City[modifier | modifier le code]

Le 20 juillet 2012, les Rockies échangent Guthrie aux Royals de Kansas City contre un autre lanceur en difficulté, le gaucher Jonathan Sánchez[8]. Guthrie se ressaisit et connaît une bonne deuxième moitié de saison avec les Royals, affichant une moyenne de points mérités de 3,16 en 91 manches au monticule. Sa fiche est de cinq victoires et trois défaites en 14 départs. Au total en 2012 pour Colorado et Kansas City, Guthrie a une fiche de 8-12 et une moyenne de 4,76 en 181 manches et deux tiers lancées.

Le 20 novembre 2012, il signe un contrat de trois saisons avec les Royals[9]. Il est le meneur des Royals pour les victoires en 2013[10] avec 15, malgré 12 défaites en 33 départs. Sa moyenne de points mérités s'élève à 4,04 en 211 manches et deux tiers au monticule. En 2014, il abat une fois de plus beaucoup de travail au monticule alors qu'il lance 202 manches et deux tiers en 32 départs. Sa fiche est de 13 gains et 11 revers avec une moyenne de points mérités de 4,13. Il mène la Ligue américaine avec 14 frappeurs atteints cette année-là, le même nombre que Bud Norris de Baltimore et R. A. Dickey de Toronto[11].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de lanceur en saison régulière[12]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2004 Cleveland 6 0 0 0 0 0 0 11.2 7 4,63
2005 Cleveland 1 0 0 0 0 0 0 6.0 3 6,00
2006 Cleveland 9 1 0 0 0 0 0 19.1 14 6,98
2007 Baltimore 32 26 0 0 7 5 0 175.1 123 3,70
2008 Baltimore 30 30 1 0 10 12 0 190.2 120 3,63
2009 Baltimore 32 32 0 0 10 17 0 200.0 110 5,04
2010 Baltimore 33 33 1 0 11 14 0 209.1 119 3,83
Totaux 143 122 2 0 38 48 0 812.1 496 4,15

Note : G = Matches joués ; GS = Matches comme lanceur partant ; CG = Matches complets ; SHO = Blanchissages ;
V = Victoires ; D = Défaites ; SV = Sauvetages ; IP = Manches lancées ; SO = Retraits sur des prises ; ERA = Moyenne de points mérités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]